Stephanie a été utilisée comme mule financière, son compte en banque a été bloqué

De nombreux escrocs n'hésitent pas à demander à des jeunes, en échange d'une promesse de gains rapides, de servir de mules financières en prêtant leur compte bancaire pour faire transiter de l'argent volé. Les jeunes sont approchés via Instagram ou WhatsApp ou, dans la vie réelle, dans des gares, des lieux de sortie ou aux abords d'école. Ce phénomène prend de l'ampleur dans le contexte de la crise sanitaire. La Fédération du secteur financier lance une nouvelle campagne pour mettre les jeunes en garde contre cette pratique. Gagner de l’argent rapidement est une illusion et c’est très risqué.

Les organisations criminelles utilisent des moyens de plus en plus créatifs pour dénicher des mules financières. Stefanie (nom d’emprunt) est devenue une des victimes de malfrats après avoir cherché des revenus complémentaires. Elle voulait s'assurer de petits revenus tout en restant chez elle. Elle a témoigné dans l’émission "De Inspecteur", ce mercredi sur Radio 2 (VRT).

"J'ai trouvé un site web où les gens pouvaient acheter des bitcoins et les faire suivre à une autre adresse de bitcoins. Ce site web semblait très fiable. Ils indiquaient qui ils étaient, combien de temps vous alliez passer et ce que vous pouviez gagner. Tout ce que j'avais à faire était de remplir mes coordonnées et mon compte bancaire et je pouvais commencer".

"Cela a commencé par de petites sommes d'argent, mais au bout de deux jours, ça a rapidement augmenté. Soudain, il s'agissait de sommes allant jusqu'à 5 000 euros".

Quelques jours plus tard, le compte de Stefanie a été bloqué par sa banque, c’est alors qu’elle s’est rendu compte qu’il y avait un problème. "Soudain, je ne pouvais plus accéder à mon compte. L'agitation, le stress, je me sentais mal.. Je tentais sans cesse de contacter mes commanditaires, mais soudain, tous les messages ont été effacés et j'ai été bloquée. Je me suis rendue immédiatement à la banque et à la police pour leur signaler. La police m'a dit que c'était de plus en plus fréquent".
Stefanie n'avait jamais entendu parler du phénomène des mules financières et aujourd'hui elle raconte sa mésaventure pour mettre les autres en garde.
 

La mule financière court de gros risques

Toute personne qui est utilisée comme mule financière participe (même sans s'en rendre compte) à des activités criminelles et peut s'attendre à des sanctions. Si la mule financière est mineure, ses parents peuvent être tenus pour responsables. Dans la pratique, cela signifie que la mule, et ses parents, devront rembourser intégralement à la victime l'argent qui a transité par son compte. La mule risque également de se voir infliger des sanctions pénales et des amendes. Enfin, sa banque pourra refuser de lui accorder un autre compte bancaire, une autre carte et/ou un prêt. Sans parler du risque élevé de violence physique ou de vol.

 

Les plus consultés