BELGA/DECONINCK

160 emplois menacés chez Bekaert à Zwevegem et Ingelmunster

L'entreprise de produits tréfilés Bekaert va mener une restructuration pouvant entraîner la perte de 160 emplois sur ses sites d'Ingelmunster et de Zwevegem en Flandre occidentale. C’est ce qu’elle a annoncé ce vendredi dans un communiqué. La mise en œuvre du plan est prévue à partir de l'an prochain.

Bekaert souhaite améliorer l'efficacité de son modèle opérationnel et l'efficience des processus à travers l'entreprise. Elle va réorganiser ses activités en Belgique, afin de répondre à l'évolution des attentes des clients et du marché. "L'impact de la pandémie de Covid-19 sur les économies et les tendances de demande aura des effets durables importants", prédit l'entreprise. 

La réorganisation touchera "les activités d'ingénierie globales, plusieurs départements fonctionnels répondant aux besoins globaux ou locaux du groupe, ainsi que certaines fonctions de soutien et fonctions techniques dans les usines de production à Zwevegem". 

Dans le détail, Bekaert prévoit une réduction de 95 emplois (63 ouvriers et 32 employés et cadres) au sein de ses activités d'ingénierie belges, basées à Ingelmunster. Le site "doit devenir un centre de connaissances mondial pour le développement de solutions d'équipement innovantes". 

Le plan prévoit l'arrêt des activités d'atelier en Belgique et le transfert des activités d'expertise avec un laboratoire de prototypes d'Ingelmunster à Deerlijk (Flandre occidentale). Dans les bureaux de Zwevegem, 46 employés et cadres devraient perdre leur emploi ainsi que 19 employés et cadres dans les usines de production. 

Bekaert affirme cependant disposer de 50 postes vacants au sein de l'organisation d'ingénierie et des sites de production belges. "La direction prendra en considération les candidatures des collaborateurs occupant les postes affectés."

Les plus consultés