Benjamin Brolet

Nouvelle ligne ferroviaire passant par Malines : à terme, plus de trains vers Bruxelles et Brussels Airport

Le "bypass ferroviaire" de Malines (photo), en province anversoise, sera traversé pour la première fois la semaine prochaine. Il s'agit d'une nouvelle ligne ferroviaire "stratégique", indique ce lundi le gestionnaire de l’infrastructure Infrabel. Elle "améliorera encore la mobilité depuis et vers Bruxelles et l'aéroport" de Zaventem, dès que la gare de Malines aura été complètement rénovée.

Le "Bypass", long de 3,2 kilomètres, comporte deux voies supplémentaires et deux nouveaux quais sur l’axe Anvers-Malines-Bruxelles. À partir du 14 décembre, la SNCB mettra ainsi les quais 11 et 12 en service, dans le cadre de la rénovation de la gare de Malines (105 millions d'euros investis par la SNCB), dont la fin est prévue pour 2027. 

À terme, souligne Infrabel, les voies du Bypass seront également empruntées par les trains nationaux (SNCB) et internationaux (Thalys Eurostar, Benelux) pour traverser plus rapidement la gare de Malines (160 km/h au lieu de 100 km/h), et ce afin d'accroître la fluidité du trafic sur la liaison Bruxelles-Malines-Anvers-Pays-Bas. 

Le Bypass sera également raccordé à la ligne Diabolo vers Brussels Airport. L'investissement total d'Infrabel pour le Bypass de Malines s'élève à environ 170 millions d'euros, un investissement désapprouvé par l'ancien CEO de la SNCB Jo Cornu en 2015, celui-ci ne permettant qu'un "gain de temps de quelque 90 secondes" pour les trains à grande vitesse. 

"Le nouveau Bypass renforce le rôle de Malines en tant que nœud stratégique. C'est important pour le trafic ferroviaire intérieur mais aussi international", a souligné le Premier ministre Alexander De Croo cité dans le communiqué du gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire.

Gare de Malines

Les plus consultés