Radio 2

La Belgique possède aussi son mystérieux monolithe en métal

Ce mystérieux objet a été planté au milieu d'un champ de pommes de terre, à Baasrode, près de Termonde, en Flandre-Orientale. Comme les monolithes surgissent un peu partout dans le monde en ce moment et disparaissent tout aussi rapidement, on peut se demander combien de temps ce spécimen restera en place chez nous. Le propriétaire du terrain, un agriculteur n'avait pas entendu parler de ces étranges apparitions.

Ces mystérieux monolithes de métal ont tour à tour surgi puis disparu, ces dernières semaines, dans différentes régions du monde. S’ils présentent quelques différences, ces monolithes de métal ont la même forme triangulaire et les mêmes proportions. 

Les cinq prismes droits à base triangulaire sont successivement apparus dans un désert de l’Utah le 18 novembre, près de la ville de Piatra-Neamt en Roumanie le 1er décembre, entre San Francisco et Los Angeles, en Californie, le 2 décembre, sur l’île de Wight au sud de l’Angleterre le 5 décembre et sur une lande du nord des Pays-Bas le 6 décembre.  Chaque fois l'objet est apparu puis a disparu mystérieusement. Mais aux Etats-Unis, dans le désert de l'Utah,  des images ont été prises de quatre hommes qui ont démonté l’objet et l’ont emporté.

Un collectif appelé "The Most Famous Artist" et basé au Nouveau Mexique a revendiqué la paternité du monolithe de l'Utah, publiant une image de l'œuvre sur Instagram, et le proposant au prix de 45.000 dollars (environ 37.000 euros).

 

Un mystérieux coup de téléphone anonyme

Et il y a donc à présent aussi un "monolithe" en acier inoxydable dans notre pays. L’objet mystérieux se trouve dans un champ de pommes de terre à Baasrode, près de Termonde. Il a probablement été placé là lundi soir. On ignore qui l'a mis là, pourquoi et combien de temps il y restera. 

L'objet mystérieux se trouve planté dans un champ appartenant à Luc Vrancken, qui était plus ou moins au courant de son arrivée : "Quelqu'un m'a téléphoné anonymement hier soir et m'a demandé : puis-je placer quelque chose dans votre champ de pommes de terre ? Cela semblait une blague. J'ai accepté mais c'est seulement maintenant que je vois de quoi il s’agit". L'agriculteur y voit une bonne dose d'humour : "Pour une fois, on parle d’autre autre chose que du coronavirus."

"Ce n'est rien d'autre qu'un stupide poteau"

L'entourage du paysan a dû lui expliquer pourquoi on parlait tellement de ce monolithe en ce moment, car il ne suit pas l'actualité. "Mais je suis agréablement surpris. Le soleil a brillé toute la journée ce mardi et les gens sont venus pour prendre des photos. Je pense que c'est cool, mais en fait, pour moi, ce n’est rien d’autre qu’un stupide poteau", a-t-il déclaré.

Radio 2

Les plus consultés