Via le Fonds Princesse Delphine de Saxe-Cobourg, l’UZ Gent veut intégrer l'art aux soins

L'hôpital universitaire de Gand (UZ Gent) a annoncé la création du Fonds Princesse Delphine de Saxe-Cobourg, destiné à récolter un soutien financier pour l'intégration de l'art dans les soins de santé, tant à l’attention des patients que du personnel soignant.

Des études ont démontré que l'art a un effet bénéfique sur le bien-être des patients et contribue à un environnement dans lequel ils se sentent en sécurité, peuvent être eux-mêmes et maintenir un lien avec le monde extérieur, souligne l'hôpital universitaire gantois. Dans cette optique, le fonds soutenu par la nouvelle princesse belge apportera un soutien financier aux initiatives qui, "grâce au pouvoir guérisseur de l'art, souhaitent apporter davantage de chaleur dans les soins de santé prodigués à l'UZ Gent". 

"Inspirée par tant de belles histoires dans notre département qui sont confirmées par la recherche, je crois fermement qu'il est possible de rassembler patients, bénévoles, chercheurs et personnel soignant par le biais de l'art", a estimé Tessa Kerre, professeur en hématologie et présidente du fonds. "Il renforce la relation avec le patient et semble avoir des pouvoirs guérisseurs. Cela a également un impact positif sur les prestataires de soins de santé." 

Et la princesse Delphine de Saxe-Cobourg (photo), présidente d'honneur du fonds, d'ajouter : "L'art touche les gens au plus profond de leur être. Depuis toute petite, je fais de l'art pour rendre mon environnement plus beau et moins effrayant. Je crois vraiment que cela fonctionne aussi dans le cadre d'un hôpital. Nous devrions considérer les patients comme des personnes qui peuvent continuer à être touchées par l'art."

Le premier projet pilote du Fonds Princesse Delphine de Saxe-Cobourg sera lancé mardi prochain dans le cadre de l'action "De Warmste Week" initiée par la VRT (une multitude d’actions de soutien rassemblées sous la dénomination "La semaine la plus chaude"): "De Culturele Jukebox". Ce 15 décembre, les patients hospitalisés pourront regarder à la télévision dans leur chambre un spectacle culturel réalisé par plusieurs soignants et chercheurs du Centre du cancer et du Cancer research institute Ghent (CRIG). 

La cour d’appel de Bruxelles a rendu son arrêt le 2 octobre dernier, reconnaissant Delphine Boël comme la fille légitime du roi Albert II. L’artiste recevait ainsi le titre de princesse de Belgique. Un peu plus de deux mois plus tard, Delphine de Saxe-Cobourg devient présidente d’honneur d’un fonds portant son nom. Un développement dont elle ne pensait pouvoir rêver mais qu’elle accepte volontiers "si je peux aider", déclarait-elle récemment.

Les plus consultés