ROBIN UTRECHT

75 cas confirmés de Covid dans une maison de repos à Mol après la visite d’un Saint-Nicolas super-propagateur

L’assistant de Saint-Nicolas qui s’est rendu la semaine dernière dans une grande maison de repos de la ville de Mol (province anversoise) s’est révélé être un super-contaminateur. Les 169 résidents ont maintenant tous été testés et 61 d’entre eux sont maintenant positifs. Quatorze membres du personnel sont également contaminés. La commune estime que la visite était "totalement irresponsable".

Le fils d'un résident avait endossé le costume du Grand Saint pour divertir les résidents du home Hemelrijck. Quelques jours après cette activité, des dizaines de personnes ont été testées positives au coronavirus. Certaines présentent des symptômes de la maladie. 

L'enquête est en cours, mais les autorités communales reprochent d'ores et déjà une erreur de jugement à la direction de la maison de soins. Les activités de Saint Nicolas étaient en effet interdites et l'institution qui appartient au groupe Armonea ne s'était pas concertée avec la cellule de crise. "Sinon, nous aurions remis un avis négatif", a commenté ce samedi le bourgmestre Wim Caeyers. 

La direction de l'établissement précise, de son côté, que le Saint n'a visité aucune chambre particulière. Ses déplacements se sont limités aux espaces communs. "Il se tenait à distance des résidents et ne restait que quelques minutes au même endroit tout en conservant son masque, de même que les résidents". Aucun cadeau n'aurait été remis. Mais cette information ne semble pas être totalement exacte. Sur une photo de l’événement, on peut en effet voir que Saint-Nicolas et les Pères fouettards portaient bien un masque, mais pas les résidents. 

La commune a revu sa communication, indiquant avoir été "'mal informée par la direction de la maison de repos. Nous le regrettons au plus haut point. Après avoir vu plusieurs photos, nous constatons qu’il s’agissait de bien davantage qu’une erreur de jugement. On peut parler d’une organisation totalement irresponsable. Nous ne l’aurions jamais approuvé".

Armonea, le groupe qui exploite notamment la maison de repos de Mol, ne veut pas parler d’une erreur de jugement. "Nous avons en effet tenu compte de toutes les règles sanitaires", indique le porte-parole Jannes Verheyen. "Et puis cet assistant de Saint-Nicolas travaillait régulièrement comme bénévole dans la maison de repos". 

"Cela ne rime à rien de condamner les responsables. L’équipe est choquée par ce qui se passe. Mais elle est également très motivée pour chasser à nouveau le coronavirus de l’établissement".

Onze membres du personnel également contaminés

Outre les 61 résidents de la maison de repos Hemelrijck contaminés, 14 membres du personnel ont également été testés positifs au nouveau coronavirus, indiquait ce dimanche le bourgmestre Wim Caeyers. La cellule de crise communale rencontrait la direction de l'établissement ce matin.

Les résultats des tests de tous les résidents sont connus, on ne sait pas pour l'instant si ceux des travailleurs de l'établissement sont définitifs.

Les plus consultés