Les Flamands plus souvent recalés que les francophones aux examens de police

D’après les chiffres de 2020, rapportés par le quotidien Het Nieuwsblad, les Flamands réussissent moins souvent les épreuves d'entrée à la police que leurs collègues francophones. Il semblerait qu'ils échouent principalement au test psychologique.

Après les six tests qui précèdent la formation à proprement parler, il reste en moyenne 15% des candidats flamands contre 21% chez les francophones, alors qu'il y a à peu près le même nombre de candidats au total des deux côtés.

Cela serait dû principalement au test psychologique, soit la quatrième épreuve. Celle-ci est réussie par 72% des francophones et 61% des candidats néerlandophones.

La police fédérale souligne que les candidats flamands ont généralement "un diplôme inférieur". "Souvent un diplôme professionnel. Et ces candidats échouent plus souvent", selon le porte-parole Jonathan Pfund.

Une explication qui est toutefois balayée par Joery Dehaes, du syndicat chrétien ACV. "Ce n'est pas parce que vous avez un diplôme de l'enseignement professionnel que vous avez l'esprit moins perspicace", rétorque-t-il. "Il y a principalement une différence de cotation. Soit le examinateurs flamands sont trop stricts, soit les francophones sont trop laxistes", conclut-il. 

Les plus consultés