A nouveau 70 kg de de feux d'artifice saisis à Molenbeek-Saint-Jean

A la suite de la saisie début décembre de 150 kg de feux d'artifice dans un entrepôt molenbeekois avec arrestation d'un suspect, la police de Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Ganshoren, Berchem-Sainte-Agathe et Koekelberg) a découvert 70 kg de feux d'artifice supplémentaires dans 3 autres entrepôts, a indiqué mercredi après-midi le parquet de Bruxelles. L'enquête a mené à l'identification de 3 autres suspects, qui ont été inculpés mais libérés après audition dans l'attente de leur comparution à leur procès.

Le service spécialisé de recherche en ligne de la zone de police a découvert un trafic illégal de feux d'artifice via l'application Snapchat. Il a pu localiser un lieu d'entreposage des feux d'artifice, un box de garage situé sur le territoire de Molenbeek-Saint-Jean, ainsi qu'un suspect vivant sur la commune et soupçonné de gérer le trafic.

Les feux d'artifice étaient achetés à l'étranger. Des fusées de différents formats étaient proposées à la vente sur la base de photos et vidéos de démonstration. Les policiers ont relevé que le suspect proposait également des "mortiers", des objets pyrotechniques souvent utilisés contre les forces de l'ordre, et qu'il avait fait des promotions en marge des troubles sur le territoire de la commune d'Anderlecht fin novembre.

Lors de la perquisition le jeudi 10 décembre dans le box de garage, la police a saisi 150 kilos de feux d'artifice pour une valeur totale de 15.000 euros. Elle fait valoir qu'ils étaient stockés dans de mauvaises conditions, ce qui était dangereux.
L'enquête s'est poursuivie et a permis de trouver quatre autres lieux de stockage potentiels, toujours sur le territoire de la commune de Molenbeek-Saint-Jean. Dans 3 d'entre eux, la police a trouvé des fusées éclairantes ordinaires, mais aussi du matériel pyrotechnique à usage professionnel, stockés dans de mauvaises conditions.

La zone rappelle que l'usage de feux d'artifice est interdit sur le territoire de la région Bruxelles-Capitale et qu'elle fera des contrôles dans les semaines à venir. Les personnes trouvées en possession d'objets pyrotechniques seront sanctionnées sur base du règlement général de police.
 

Les plus consultés