Pierre Van Damme : "Début de la vaccination des jeunes cet été et plus tôt si c’est possible"

Dès janvier, les résidents et le personnel des maisons de repos seront les premiers à être vaccinés, à partir du mois de mars, ce sera au tour du personnel des hôpitaux, et à partir de mai, des personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que des patients à risque âgés entre 45 et 65 ans (personnes souffrant de troubles sous-jacents). "Mais si davantage de vaccins sont disponibles, nous pourrons peut-être aller plus rapidement", a déclaré le vaccinologue Pierre Van Damme (UAntwerp), ce dimanche matin, dans "De ochtend" (VRT).

Nous avons fait le maximum pour accélérer le calendrier, explique Pierre Van Damme mais beaucoup de choses dépendent du moment où les vaccins sont approuvés. Actuellement seul celui de Pfizer est approuvé, nous attendons dans la première moitié de janvier le feu vert pour le vaccin Moderna et celui de Janssen Pharmaceutica en mars. Si tout se passe bien, et si la production et la distribution de ces vaccins se déroulent également sans problème, nous pourrons alors commencer à nous pencher sur notre propre planification et organisation et, si nécessaire, aller plus rapidement", déclare encore Pierre Van Damme.

Un groupe de travail a été créé qui se penche sur la priorité à accorder aux groupes cibles pour la vaccination. "Il se réunit chaque semaine et reçoit des informations des différents fronts, du terrain, du comité de bioéthique... Nous devons être flexibles et nous pouvons adapter notre calendrier, la planification et l'organisation de la campagne de vaccination et le parcours. À mesure que de nouveaux vaccins seront disponibles, nous pourrons commencer à vacciner plusieurs groupes cibles en parallèle ou progresser plus rapidement".

Un point positif pour les professions de contact non médicales, telles que les coiffeurs. Hier, il a été constaté que les personnes qui exercent une profession sans contact médical sont infectées plus que la moyenne. Pourraient-ils être vaccinés plus tôt que prévu ? "Ce sont des données que le groupe de travail prend en compte : les professions essentielles, les professions qui sont gravement touchées par la fermeture obligatoire. Ce genre de choses y sera également discuté".

Et la vaccination des jeunes ?

Et Pierre Van Damme a aussi un message pour les jeunes. "Actuellement, le début de la vaccination chez les jeunes est prévu quelque part pendant les vacances d'été. Mais nous aimerions faire tout notre possible pour faire avancer les choses, en fonction de la disponibilité et de la livraison des vaccins. Nous en dépendons énormément. Si tout se passe bien et plus rapidement, les centres de vaccination qui sont disponibles à ce moment-là pourraient également être accessibles aux jeunes. Cela devrait être possible".

Mais Pierre Van Damme souligne une fois de plus : "Cela dépend absolument de l'approbation, de la production et de la livraison des vaccins. Si nous avons cette approbation, alors nous pouvons commencer à planifier et à organiser ici, voir comment nous allons tout déployer".

Les plus consultés