©Adam Lawrence 2020

Qu’est-ce qui change ce 1er janvier ?

Comme chaque nouveau mois, celui de janvier apporte son lot de nouveautés et de changements, qui marquent d’emblée aussi le début de l’année 2021. Il s’agit notamment d’indexation salariale pour les enseignants, d’augmentation des allocations de chômage minimales et du relèvement des pensions les plus basses, mais aussi de l’augmentation du prix des cigarettes et des timbres-poste, et de l’allongement du congé des pères ou co-parents après une naissance (photo). Enfin la limite de 30km/h devient la règle en Région bruxelloise, certains axes structurants étant néanmoins considérés comme des exceptions. Voici un aperçu des principales nouveautés.

Bonne nouvelle pour tous les enseignants, dont le salaire augmente de 1,1% par rapport à août 2018.

Environ 470.000 employés de la commission paritaire 200 (le groupe d'employés le plus important en Belgique) bénéficient dès ce 1er janvier d'une hausse salariale de 0,95%. Cela signifie une hausse par rapport au 0,8% d'il y a un an. Les salaires de plusieurs groupes de travailleurs sont indexés chaque 1er janvier (CP200, secteur alimentaire, commerce, assurances, etc.). Il s'agit d'une adaptation au coût de la vie, et non d'une augmentation salariale à proprement parler.

Les pensions les plus basses reçoivent un relèvement progressif dont la première phase débute ce 1er janvier. Ce relèvement s'accomplira en 4 phases, en janvier 2021, 2022, 2023 et 2024. Près de 815.000 citoyens bénéficieront ainsi de l'augmentation du montant de leur pension. 

Et puis les allocations de chômage minimum sont majorées de 1,125%. Concrètement, les cohabitants avec personnes à charge voient leur allocation majorée de 15 euros pour atteindre 1.357 euros mensuels, tandis que les personnes isolées voient leur allocation mensuelle augmenter de 12 euros, pour atteindre 1.112 euros par mois.

VKA

Consommateurs

Le prix du paquet de cigarettes augmente considérablement au 1er janvier, passant de 6,80 à 7,50 euros. La hausse de accises sur le tabac impacte aussi le prix du tabac à fumer. Le but étant de décourager la consommation. D’autres augmentations des accises sont prévues pour les trois années à venir.

La publicité sur le tabac est dorénavant interdite partout et sans exception, y compris pour les cigarettes électroniques. Des contrôles sont annoncés dès janvier. 

Les tarifs des timbres-poste sont également revus à la hausse par Bpost. Un timbre-poste Non Prior (distribution dans les 3 jours ouvrables) coûte dorénavant 1,07 euro par 10 et 1,10 euro à l'unité. Le timbre Prior (distribution le jour ouvrable suivant) passe à 1,57 euro par 10 et 1,60 euro à l'unité. Un envoi normalisé vers l'Europe passe à 1,85 euro à l'achat de minimum cinq timbres et 1,91 euro à l'unité. Hors Europe, le tarif international monte à 2,07 euros dès cinq timbres et à 2,13 euros à l'unité.

Les consommateurs doivent maintenant payer une contribution environnementale à l'achat d'un nouveau matelas, mais peuvent en contrepartie déposer gratuitement les vieux matelas au parc à conteneurs. La contribution environnementale, dont le montant varie selon le type et la taille du matelas mais ne dépasse pas 17 euros TVA incluse, sert à couvrir les coûts de collecte, traitement et démantèlement des matelas usagés. Elle permet aussi de financer le développement de nouveaux matelas plus écologiques.

Nouvelle fiscalité automobile en Flandre

Une nouvelle fiscalité automobile entre en vigueur ce 1er janvier en Région flamande, adaptée à la suite du scandale du dieselgate qui a mis en évidence des fraudes au respect des normes d'émissions de CO2. La fiscalité automobile flamande était précisément basée sur les émissions des véhicules. 

Depuis le dieselgate, de nouvelles normes d'émissions ont été édictées au niveau européen, les normes dites WLTP. Le nouveau système de taxation tient dès lors compte de cette évolution, comme le demande l'Union européenne. 

Les exonérations pour les véhicules hybrides rechargeables ou roulant au CNG sont supprimées. Les voitures électriques conserveront par contre leur exonération fiscale. De manière générale, la taxe de mise en circulation diminuera pour 70,84% des voitures sur le marché, elle augmente dans 28,84% des cas (voitures les plus polluantes). 

Pour la taxe annuelle, les changements ne seront que de quelques euros. Les voitures d'occasion ne sont pas concernées par ces modifications. Rien ne change non plus pour les voitures en leasing, dont la fiscalité est gérée par le gouvernement fédéral.

Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved

30 km/h en Région bruxelloise

Une vitesse maximale de 30km/h devient la règle en Région bruxelloise, excepté sur certains axes structurants. La vitesse y est alors limitée à 50 ou 70 km/h, s’il y a une indication spécifique. Par ailleurs, dans les zones de rencontres, la vitesse autorisée est de 20 km/h. 

"La règle, c'est 30, sauf indication contraire", résume Elke Van den Brandt (Groen), ministre bruxelloise de la Mobilité. Un site didactique est également à la disposition du grand public sur www.ville30.brussels.

Maxime Anciaux - All rights reserved

Travail

Le congé des pères et co-parents après une naissance passe de 10 à 15 jours. Et cinq jours supplémentaires seront encore ajoutés à partir de 2023. Pères ou co-parents pourront prendre ces jours de congé endéans les quatre mois qui suivent la naissance de leur enfant.

Le congé de paternité et de naissance accordé aux travailleurs indépendants, aidants et conjoints aidants passe également de 10 jours (ou 20 demi-jours) à 15 jours (ou 30 demi) à partir du 1er janvier 2021. En janvier 2023, ces 15 jours passeront à 20 jours (ou 40 demi), comme prévu dans l'accord de gouvernement.

Les véhicules de société sont plus lourdement taxés. C'est une conséquence de l'ajustement annuel de la norme CO2 dans le calcul de l'avantage imposable. Le montant cet avantage dépend aussi de la valeur catalogue et de l'âge du véhicule.

Les plus consultés