Concertation pour évaluer la situation dans les écoles au retour des vacances

Des consultations sont en cours ce samedi entre le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) et les différents partenaires sociaux du secteur pour évaluer la situation dans les écoles. Une prolongation du congé scolaire de Noël n’est pas à l’ordre du jour. Les cours reprendront lundi 4 janvier, puisque la situation sanitaire est plutôt favorable actuellement en Belgique avec la baisse des indicateurs. Un assouplissement des règles dans les écoles ne serait cependant pas à l’ordre du jour. En Fédération Wallonie-Bruxelles, aucune réunion de ce type n'est prévue pour le moment et un point sera fait à la mi-janvier, indiquait-on ce samedi au cabinet de la ministre francophone de l'Education Caroline Désir.

Les vacances de Carnaval (13-21 février) devraient notamment être abordées ce samedi pendant la concertation entre le ministre Weyts (photo) et les acteurs du secteur, de même que la demande du syndicat socialiste flamand de rendre le port obligatoire du masque à l'école primaire. 

D’après le journal De Morgen, il y aurait une réelle possibilité que les écoles restent fermées pendant deux semaines en février également, à l'image du congé prolongé à la Toussaint. Il se pourrait que les vacances débutent dès le 8 février en Flandre, afin de tenter de contrôler le virus. Le cabinet du ministre Weyts confirme que le dossier sera discuté, voulant éviter une situation comme celle des vacances d'automne, où la décision de prolonger la fermeture des écoles n'avait été prise qu'une semaine à l'avance. 

En Fédération Wallonie-Bruxelles, aucune réunion n'est prévue dans l'immédiat entre le cabinet de la ministre Désir et les acteurs de l'enseignement francophone. Il n'y a pas de telle demande de prolongation et rien ne le justifie actuellement, y répond-on. La reprise des cours se fera bien lundi sous code rouge et un point sera fait mi-janvier, comme annoncé courant décembre, précise le cabinet de la ministre de l’Education francophone Caroline Désir.

Masque obligatoire à l’école primaire ?

Le syndicat socialiste flamand ACOD plaide pour rendre le port du masque obligatoire à l'école primaire, comme c’est déjà le cas en secondaires, à présent qu'une variante plus contagieuse du coronavirus menace de circuler en Belgique. Elle serait jusqu’à 70% plus contagieuse et circulerait aussi parmi les enfants. "C'est mieux que de devoir à nouveau fermer des écoles", argumente le syndicat.

L’ACOD préconise la sécurité. "Avec cette menace, nous ne devons plus hésiter: il faut rendre le masque buccal obligatoire à l'école primaire, surtout en cinquième et sixième. Pour les plus jeunes, il peut être fortement recommandé", estime Nancy Libert. Le syndicat chrétien est lui aussi attentif à la question. 

Ben Weyts ne souhaite pas précipiter les choses. "Les virologues examinent toujours la nécessité de mesures supplémentaires. Nous allons étudier ce qu'il faut faire", précisait le ministre flamand de l’Enseignement.

Les plus consultés