AFP or licensors

Le code rouge en vigueur dans les écoles flamandes jusqu’à Carnaval

Au terme des consultations qu’il a menées ce samedi avec les différents partenaires sociaux du secteur, pour évaluer la situation pour les écoles, le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts a annoncé en fin d’après-midi que les écoles rouvriront bien leurs portes lundi en code rouge et suivront donc les mêmes mesures de prévention qu’avant le congé de fin d’année. Ces mesures resteront d’ailleurs en vigueur jusqu’au congé de Carnaval, qui ne sera à priori pas allongé. Si le nombre de contaminations augmentait à nouveau de façon préoccupante, les mesures pourraient être renforcées, avec par exemple l’obligation du port du masque pour les plus grands élèves du primaire.

Concrètement, cela veut dire que tous les élèves des écoles maternelles et primaires néerlandophones retournent à l’école dès lundi 4 janvier, et ne doivent pas porter de masque en classe ni dans la cour de récréation. Toutes les activités extra-scolaires sont cependant suspendues, à part les cours de natation. 

Les enfants reçoivent une place fixe au réfectoire et la présence d’étrangers ou de parents dans l’école est strictement limitée. Les élèves qui rentrent de vacances en zone rouge doivent respecter une quarantaine. Les écoles peuvent organiser pour eux une sorte de cours à distance, mais n’y sont pas obligées. 

Dans les écoles secondaires, les élèves du premier degré (1e et 2e années) retournent aussi à l’école à temps plein, mais en portant le masque. Les élèves des deux autres degrés (3e à la 6e année) reçoivent les cours en alternance : 50% du temps à l’école et le reste du temps à distance depuis la maison. Certaines exceptions sont accordées pour les élèves en situation plus précaire. 

Les activités à l’extérieur de l’école sont également suspendues, y compris les cours de sport (qui suivent les mesures d’application dans ce secteur). La présence de parents et d’étrangers dans les écoles est strictement limitée, comme en maternelles et primaires. Et les élèves rentrant de zones rouges doivent se faire tester et observer une quarantaine. Les écoles ne sont pas obligées de leur fournir des cours à distance. 

Pour l’enseignement supérieur, les cours à distance restent la norme. Pour l’enseignement artistique à temps partiel et l’éducation permanente pour adultes, les règles en vigueur avant les vacances de fin d’année sont conservées.

"Les écoles ne sont pas le moteur du virus"

"Nous avons tous fourni des efforts considérables au cours des derniers mois, qui ont porté leurs fruits. Notre situation est plus enviable que celle de la plupart des autres pays. En ce qui concerne l'enseignement, les virologues insistent pour dire que les écoles ne sont pas le moteur du virus, mais plutôt les victimes de ces infections qui circulent dans la société en général. Si bien que la réouverture des écoles après les vacances d'automne n'a eu qu'un impact limité sur la pandémie", explicitait le ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts (photo archives). 

Cependant la prudence reste de mise. C'est pourquoi les mesures de sécurité dans l'enseignement resteront pleinement en vigueur jusqu'au congé de Carnaval (13-21 février), a décidé ce samedi le ministre en collaboration avec les partenaires sociaux et les experts. 

De son côté, le Groupe d'Experts de stratégie de crise pour le Covid-19 (GEMS) va proposer un plan B mêlant différentes mesures pour tous les secteurs de la société, y compris celui de l'enseignement, afin de pouvoir agir rapidement si la situation se dégradait, a précisé Ben Weyts. "Je souhaite que nos écoles restent ouvertes autant que possible, même si ce n'est pas le cas dans les pays voisins".

Les plus consultés