Jasper Jacobs

Les capacités de tests accrues à Brussels Airport et Bruxelles-Midi

Près de 8.000 passagers par jour en provenance de zones rouges pourront être testés à partir du 1er janvier à Brussels Airport, annonçait jeudi le laboratoire privé Eurofins. La capacité de tests devait ainsi y être quadruplée afin de soutenir les mesures prises mercredi par le Comité de concertation pour éviter une nouvelle augmentation du nombre d'infections de Covid-19. Un deuxième lieu de tests sera créé dans le hall des arrivées et un drive-in sera également organisé, précisait l'aéroport. Brussels Airport (photo) indique ce samedi que 15.000 passagers en provenance de l’étranger pourront se faire tester sur place ce week-end précédant la rentrée scolaire.

Ce samedi matin, plusieurs passagers arrivés à l’aéroport de Zaventem n’ont cependant pas pu se faire tester immédiatement parce qu’ils n’avaient pas rempli à temps l’obligatoire Passenger Locator Form. "Il faut remplir ce formulaire 48 heures à l’avance", indique le chef de projet Emir Sadiki. "Mais nous sommes obligés de refuser beaucoup de voyageurs parce qu’ils n’ont pas encore reçu leur code via sms. On le reçoit 48h après avoir complété le formulaire. Beaucoup de passagers indiquent ne l’avoir complété que 24h avant leur retour, ce qui les oblige à se mettre d’abord en quarantaine et à revenir se faire tester quand ils ont reçu le code". 

Pour rappel, les résidents en Belgique de retour d'une zone rouge et y ayant séjourné plus de 48 heures doivent obligatoirement se soumettre à un test PRC le premier jour et le septième jour de la quarantaine. À partir de ce samedi 2 janvier, les personnes recevront à leur retour un SMS qui leur permettra de se présenter dans un centre de test. À Brussels Airport, la capacité de test a donc encore été accrue pour permettre aux voyageurs arrivant en Belgique de se faire tester d'emblée volontairement. Eurofins, qui y dispose d'un laboratoire de test Covid-19 depuis septembre dernier et y a déjà réalisé 65.000 tests, a augmenté sa capacité. 

Depuis vendredi 1er janvier, il est en effet possible de réaliser 300 tests par heure. Ce samedi, un deuxième lieu de test sera installé dans le hall des arrivées de l'aéroport. Cela permettra d'augmenter encore la capacité à environ 500 passagers par heure au total. Enfin, dans le courant de la semaine prochaine, une installation de tests en plein air ('drive-in') sera mise en place à Brussels Airport pour offrir encore plus de capacité. 

Les tests à l'arrivée ne sont cependant possibles que pour les détenteurs d'un code d'activation ou d'un SMS des autorités compétentes. Ils seront alors gratuits. Toute personne souhaitant se faire tester à l'aéroport est tenue de s'inscrire au préalable en ligne sur https://brusselsairport.ecocare.center/ avec ses données d'identité et le code d'activation du gouvernement, rappelle Brussels Airport. Après l'inscription en ligne, un code QR sera envoyé pour se rendre au Test Centre.

Nicolas Maeterlinck

Nouveau centre de test à Bruxelles-Midi

Le nouveau centre de test à la gare internationale, opérationnel depuis ce samedi à 9h, devra pouvoir effectuer 750 tests par jour. C’est ce qu’indique la Croix-Rouge, qui gère le centre. Ce dernier sera ouvert 7 jours/7, jusqu’à 23h.

Les passagers qui arrivent à Bruxelles-Midi seront assistés par des stewards. La gare a été munie d’une signalisation (flèches et panneaux d’information) permettant aux voyageurs de se diriger vers le centre de test. Ce dernier se trouve dans un bâtiment de la SNCB adjacent, à la sortie de la gare sur l’Avenue Fonsny. 

La Croix-Rouge a aussi annoncé qu’elle allait accroitre sa capacité de testing dans trois centres bruxellois, dans les communes d’Etterbeek, Forest et Schaerbeek, pour atteindre une capacité de 2.500 tests par jour.

Des centres de test aussi aux gares d'Anvers et Liège

Après les aéroports de Zaventem et de Charleroi et la gare de Bruxelles-Midi, des centres de test vont également ouvrir dans les prochains jours dans les gares d'Anvers-Central (photo) et de Liège-Guillemins pour les voyageurs arrivant de l'étranger devant se soumettre à un dépistage. C'est ce qu'a annoncé ce samedi le microbiologiste Herman Goossens (UAntwerp), qui dirige le groupe de travail sur les tests.

Les contrôles aux frontières y seront également renforcés. Les non-résidents sont tenus de se soumettre à un test dans un tel centre s'ils ne sont pas en mesure de présenter un résultat négatif. D'autre part, il est fortement conseillé aux résidents belges de se faire tester sur place.

Les plus consultés