La Ligue Braille souligne l'importance de l'écriture unique pour les malvoyants

À l'occasion de la Journée mondiale du braille qui aura lieu ce 4 janvier, la Ligue qui a pour mission d'aider les personnes aveugles et malvoyantes dans tous les aspects de leur vie rappelle l'importance du système d'écriture universel à six points en relief mis au point en 1837 par Louis Braille.

"Le braille n'est pas une langue mais bien une écriture unique et inégalée. Parfois perçu comme démodé et inutile, on a tendance à moins l'enseigner. Et c'est à tort, car pour les enfants aveugles et malvoyants, c'est l'outil par excellence pour apprendre à lire, à écrire, à maîtriser l'orthographe, les mathématiques et la musique", souligne la Ligue. 

Pour la Journée mondiale de ce lundi, Manneken Pis sera déguisé en écolier malvoyant accompagné de son chien-guide. La Ligue annonce en outre l'arrivée d'un nouveau jeu de Lego, dont elle est le partenaire officiel pour la diffusion, appelé "Lego Braille Bricks", qui promeut l'apprentissage et l'emploi généralisé du braille. 

La Ligue Braille, subsidiée à 20% par les autorités et financée à 80% par des dons, aide gratuitement plus de 15.000 personnes aveugles et malvoyantes. Elle propose notamment des formations d'apprentissage du braille, d'aide à la mobilité, de réorientation professionnelle, mais également une bibliothèque francophone qui présente des ouvrages en braille, en grands caractères ou en audio. 

Active dans toute la Belgique, son siège central est situé à Bruxelles. L'association, qui fêtait ses 100 ans cette année, emploie 124 personnes et 532 bénévoles.

Les plus consultés