La campagne officielle de vaccination a débuté ce mercredi dans les maisons de repos en Flandre

Après les premières vaccinations symboliques de la semaine dernière, la campagne de vaccination contre le coronavirus a débuté officiellement en Flandre ce mercredi. Les vaccinations sont effectuées aujourd'hui dans les centres de soins résidentiels Veilige Have à Aalter (Flandre orientale), Sint-Jozef à Courtrai (Flandre occidentale), Onze-Lieve-Vrouw van Lourdes à Kortenberg (Brabant flamand) et De Zonnewende à Meulebeke (Flandre occidentale). D'ici dimanche, les résidents de 42 maisons de repos auront été vaccinés. Cela concerne 6 610 personnes.

A Meulebeke, tout est prêt. "Les vaccins sont arrivés hier vers midi", explique Mieke Van Acker, directrice du home De Zonnewende. Il y a ici 155 résidents. "À 10 heures, nous commencerons par la première vaccination et à midi, nous espérons avoir terminé".

Les résidents et le personnel sont très enthousiastes. "Presque tout le monde veut être vacciné. C'est un grand soulagement pour notre personnel. C'est un soutien positif qui donne une perspective pour pouvoir travailler à nouveau de manière détendue".

A Courtrai, la maison de repos Sint-Jozef, gérée par le CPAS a été fortement touchée par la première vague de la pandémie. « Avec ce vaccin on peut enfin apercevoir le bout du tunnel. Nous avons vu beaucoup de souffrances humaines, surtout au sein de la famille. Cela a été une période difficile", déclare le directeur Kris Vermael. Ici aussi, la plupart des résidents et du personnel demandent à être vaccinés.

300 000 doses disponibles

Pour l'instant, seul le vaccin Pfizer/BioNtech est administré dans notre pays. Deux doses de ce vaccin sont nécessaires avec un intervalle de trois semaines. En janvier, notre pays disposera d'environ 300 000 doses. Cela signifie que 150 000 personnes pourront être vaccinées. 

Les résidents des maisons de repos seront désormais vaccinés en priorité, mais d'ici la fin janvier, tous les membres du personnel des centres de soins résidentiels qui le souhaitent devront également avoir reçu une première injection. Le fabricant de vaccins Pfizer a assuré que tous les vaccins promis pourront effectivement être livrés dans les semaines à venir. Cela signifie qu'il n'est plus nécessaire de garder des doses de côté pour s'assurer que tous ceux qui ont déjà été vaccinés puissent recevoir une deuxième dose. 

"Aujourd'hui, nous avons reçu les vaccins pour les résidents, donc nous allons bien sûr commencer par eux", explique Kris Vermael. "Si les vaccins arrivent la semaine prochaine pour le personnel, nous serons heureux de les prendre".
 

Bruxelles et la Wallonie vont plus vite

En Wallonie et à Bruxelles, la campagne officielle de vaccination a déjà été lancée hier. Les chiffres y sont également plus élevés. En Wallonie, 11.500 personnes seront vaccinées cette semaine et à Bruxelles, au moins 4.000.
Inge Neven, de l'inspection sanitaire de Bruxelles, déclare que c'était un choix délibéré d'aller de commencer immédiatement, alors que la Flandre a commencé un peu plus prudemment. En Flandre, le rythme sera accéléré semaine après semaine.
 

Les plus consultés