Airbnb devra signaler au fisc les revenus de ses loueurs

La Belgique va obliger des plateformes communautaires de location de logements, comme Airbnb notamment, à collaborer avec le fisc. Concrètement, ces entreprises devront chaque année communiquer à l'administration fiscale les montants perçus par les particuliers belges qui mettent leur bien en location via leur plateforme, indiquaient jeudi les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

Parmi les 15.000 particuliers en Belgique qui ont recours à Airbnb pour mettre en location un logement, tous ne déclarent pas au fisc les revenus ainsi générés. Et il est difficile pour l'administration de contrôler car Airbnb ne donne que peu d'informations. Au départ de ces constats, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (photo) veut prendre une initiative législative pour imposer une série d'obligations "qui devront permettre plus de transparence". 

Des plateformes communautaires numériques comme Airbnb ou Booking.com devront, dès l'année prochaine, informer explicitement tous les loueurs de leurs "obligations fiscales et sociales." Ces entreprises seront également obligées d'avoir un représentant belge qui devra communiquer aux loueurs chaque année un récapitulatif des montants qu'ils ont perçus. Et ce document devra être transmis à l'administration fiscale. 

Airbnb a indiqué jeudi soir déjà partager "des données sur les revenus de nos hôtes dans le cadre des réglementations mises en œuvre par nombre de pays européens, dont la France, l'Italie ou la Grèce. Nous envoyons chaque année un rappel aux hôtes belges quant à l'obligation de déclarer leurs revenus sur Airbnb aux autorités", précise un communiqué de l'entreprise qui dit souhaiter "collaborer pleinement avec les autorités belges".

Les plus consultés