Les sociétés de transport public prévoient plus de 3.400 recrutements en 2021

Les sociétés de transport public en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles - à savoir la SNCB, De Lijn, TEC et la STIB - prévoient de recruter cette année plus de 3.400 nouveaux employés. Il s’agit notamment de résorber une pénurie de chauffeurs.

La plupart des postes vacants seront pourvus par la société de chemin de fer SNCB. Elle a déclaré jeudi qu'elle cherchera près de 1.300 nouveaux employés cette année. À cette fin, diverses actions de recrutement seront organisées en collaboration avec HR Rail, l'employeur légal du personnel des chemins de fer. Le nombre de recrutements prévus à la SNCB est en phase avec celui de l'année dernière. 

Le groupe TEC prévoit quant à luui l'embauche de 555 personnes, soit 400 chauffeurs et 155 employés, ouvriers et cadres. L'an dernier, la société de transport wallonne a embauché 450 personnes. 

La société de transport public bruxelloise STIB prévoit au moins 765 recrutements cette année, d’après sa porte-parole An Van Hamme: 593 conducteurs, 74 profils techniques (tels que des ingénieurs civils et industriels, des électriciens et des électromécaniciens) et 98 personnes dans d'autres services (sécurité, fonctions de support, notamment). L'année dernière, la STIB a recruté 1.236 personnes.

En Flandre, De Lijn a annoncé vendredi qu’elle prévoit d'engager 800 nouveaux employés cette année, soit 525 chauffeurs, 150 techniciens et 125 personnes dans les autres départements. L'année dernière, 150 chauffeurs supplémentaires ont été recrutés, mais c'était nécessaire pour résorber une pénurie.

La société régionale flamande de transports a traversé tout récemment 9 jours de grève menée par les syndicats pour réclamer, notamment, de meilleures rémunérations pour les employés techniques qui doivent prendre le service en fin de soirée ou la nuit.

Les plus consultés