Alexander Dumarey

Bruges a perdu plus de la moitié de ses visiteurs l’an dernier

La ville de Bruges (Flandre occidentale) a enregistré 56% de visiteurs en moins l'an dernier par rapport à 2019, en raison de la crise du coronavirus. C’est ce que démontrent les chiffres annuels de la ville basés sur les données des téléphones portables. La ville a recensé 3,4 millions de touristes en 2020, contre 7,9 millions l'année précédente et 8,3 millions en 2018.

Le nombre de touristes étrangers a particulièrement diminué, avec une chute de 80%. Celui des touristes restant loger sur place a baissé de 65%. Le chiffre d'affaires global du tourisme à Bruges s'élevait encore à 649 millions d'euros en 2019. 

En 2020, la ville a encaissé une baisse de 66% des hébergements touristiques, de 64% des achats et de 66 à 73% dans les restaurants et cafés. Bruges prévoit des mesures qui s'additionnent à celles prises par les gouvernements fédéral et flamand, comme des réductions et des exonérations de certaines taxes, ainsi que des soutiens financiers. 

La ville reste cependant relativement optimiste. "Avec la perspective d'un vaccin, nous osons espérer une reprise partielle et prudente du tourisme en 2021. Nous supposons que le tourisme international ne se remettra complètement qu'en 2024", déclare l'échevin du Tourisme Philip Pierins. 

Après la première vague de l'épidémie, le nombre de visiteurs avait augmenté de 60% en deux mois, précise le bourgmestre Dirk De fauw. "Nous sommes convaincus que la reprise peut être rapide, même si un rétablissement complet prendra plusieurs années", conclut-il.

Radio 2

Les plus consultés