Coronavirus : Le zoo d'Anvers prend des mesures après la contamination de singes aux États-Unis

Les zoos d'Anvers et de Planckendael prennent également des mesures d'hygiène supplémentaires pour protéger les singes contre le coronavirus. Il y a quelques jours, on a appris que certains gorilles du zoo de San Diego aux États-Unis étaient infectés. "Ils sont génétiquement très semblables à nous", explique Ilse Segers.

Les zoos d'Anvers et de Planckendael abritent différentes espèces de grands singes. "A Anvers, nous avons des gorilles et des chimpanzés, et à Planckendael, nous avons des bonobos", déclare Ilse Segers, porte-parole des deux zoos. 

Elle n'est pas surprise par les nouvelles en provenance des États-Unis : "En termes d'ADN, les grands singes sont très proches des humains. D’expérience, nous savons que nous devons être très prudents lorsque nous avons une toux, un rhume ou une grippe par exemple. Ils risquent en effet de l’attraper aussi."

C'est pourquoi les zoos sont depuis longtemps très méfiants, ajoute Ilse Segers : "Tout au long de l'année, nous prenons déjà des mesures d'hygiène accrues avec les grands singes. Nous nous lavons les mains, nous portons des gants, nous désinfectons, etc. Maintenant, en hiver, nous veillons également à ce que les gardiens des autres animaux ne puissent pas s'approcher des grands singes, par précaution supplémentaire."

Pendant ce temps, le vétérinaire surveille de près les animaux, assure la représentante des zoos : "Nous pouvons le remarquer par le comportement, s'ils sont infectés, mais bien sûr, certaines personnes ne présentent pas non plus de symptômes. Cela pourrait aussi être le cas des singes. Mais nous les surveillons pour nous assurer qu'ils ne toussent pas ou n'ont pas le nez qui coule. C'est comme ça qu'ils l'ont découvert à San Diego."

Les plus consultés