Franck Vandenbroucke : "Le variant britannique circule aussi dans notre pays"

Des études expérimentales ont probablement permis de découvrir 8 nouveaux clusters avec le variant britannique du coronavirus. Sur ces 8 groupes, 6 ont déjà été confirmés.

Lors de la séance plénière à la Chambre, le ministre de la santé Frank Vandenbroucke a indiqué que de nouvelles infections par le variant britannique du coronavirus ont été découvertes en Belgique. C'est le résultat d'une méthode expérimentale d'analyse des coronavirus par le professeur de microbiologie Herman Goossens (UAntwerpen).

Le professeur Goossens a enquêté sur 17 groupes de contaminations à Anvers, dont tous les échantillons ont été prélevés après le 2 janvier. Sur ces 17 groupes, 8 s’apparentent probablement au variant britannique. Il s’agirait en tout de 18 cas.

Dans 6 de ces 8 groupes, le variant britannique du coronavirus a déjà été confirmé après examen du génome. Franck Vandenbroucke  explique : "Trois groupes n’avaient aucun lien avec les pays étrangers. Dans les autres, il y avait des liens avec le Liban, la Suisse, le Royaume-Uni et Dubaï".

Cela devrait nous inquiéter. Nous sommes confrontés à un nouveau danger.

Franck Vandenbroucke, ministre fédéral de la santé

"Le variant circule donc aussi en Belgique et n'est pas toujours lié aux voyages, mais l'est parfois. Le Royaume-Uni n'est pas toujours impliqué", ajoute le ministre SP.A. "Cela devrait nous préoccuper. Nous sommes confrontés à un nouveau danger."

Franck Vandenbroucke s’attend à ce que le commissariat coronavirus présente un nouvel avis vendredi soir sur la manière de s’attaquer au variant britannique.

Les plus consultés