Chargement lecteur vidéo ...

Deux gros foyers du variant britannique du coronavirus constatés à Houthulst

Deux tiers des résidents de la maison de repos et soins De Groene Verte (vidéo) à Merkem (Houthulst) en Flandre occidentale ont été contaminés par le variant britannique du coronavirus. C’est ce qu’a confirmé ce dimanche le bourgmestre de la localité Joris Hindryckx (CD&V). Il s’agit de 63 personnes, auxquelles s’ajoutent 9 personnes contaminées dans l'aile de résidence-services. Mais un deuxième foyer du même variant a aussi été découvert dans une institution pour handicapés. Huit personnes et des membres du personnel y sont contaminés. Dans le reste de la commune également, le nombre de contaminations à cette variante a augmenté rapidement en une semaine, passant de 8 à 85 cas. Soit un total d'au moins 165 contaminations dans la commune.

C’est ce dimanche matin que la commune de Houthulst (photo) a reçu la confirmation que les contaminations qui augmentaient rapidement au cours de la semaine dernière sont effectivement des cas du variant britannique du coronavirus. La commune avait déjà annulé préventivement toutes les activités sociales.

Seuls les écoles - où des tests rapides seront effectués, précise le bourgmestre -, l’accueil à la petite enfance et des soins médicaux comme Kind & Gezin (pendant flamand de l’ONE) restent actuellement ouverts. "La source de ce foyer de contamination n’est pas encore connue, mais nous sommes en train de faire le traçage des contacts", indique le bourgmestre Joris Hindryckx. "Les personnes contaminées doivent passer dix jours en quarantaine, au lieu de sept jours pour une infection corona courante".

Le bourgmestre a demandé, via le gouverneur de la province, l’assistance de la Défense pour aider le personnel de la maison de repos et soins De Groene Verte. "Les documents ont été remplis vendredi. Nous espérons recevoir dès mardi l’aide de quatre ou cinq collaborateurs de la Défense dans la maison de repos".

Un foyer aussi dans une institution pour handicapés

Un foyer du variant britannique du coronavirus a également été détecté dans l'institution pour personnes avec un handicap De Vleugel à Houthulst, a indiqué ce dimanche après-midi l'Agence flamande en charge de la personne handicapée. Huit résidents sont concernés, ainsi que certains membres du personnel.

L'Agence a reçu ce dimanche un rapport signalant la présence d'un foyer au sein de l'institution concernée. Les résultats des tests montrent qu'il s'agit de la variante britannique. "Toutes les mesures nécessaires ont été prises pour protéger au mieux les personnes handicapées et le personnel", a-t-on indiqué. 

"Les personnes contaminées ou qui ont eu un contact à risque ont été isolées. À l'heure actuelle, huit personnes sont infectées avec certitude, tout comme certains membres du personnel. Le home fera procéder à des tests supplémentaires." 

Les résidents ne seront pas autorisés à rentrer chez eux pendant un certain temps, tandis que ceux qui étaient à la maison ne sont pas autorisés pour l'instant à retourner au centre. Les visites sont également suspendues. 

"Le plus grand foyer depuis la détection du variant britannique"

"Depuis que nous sommes en mesure de détecter le variant britannique du coronavirus, il s’agit du plus grand foyer constaté", indiquait à VRT NWS Ria Vandenreyt de l’Agence Soins et Santé. "Nous nous attendions à ce que cette variante apparaisse aussi chez nous. Elle est plus contagieuse, mais le nombre de personnes qui tombent malades ou qui décèdent n’est pas supérieur".

"Il est important de limiter le nombre de contaminations. Les personnes malades doivent s’isoler, tout comme celles qui sont entrées en contact avec elles. Pour cela, nous collaborons avec l’administration locale de Houthulst", précisait Vandenreyt.

En raison du foyer de Covid-19, les vaccinations seront reportées dans la maison de repos et soins touchée. Ce n’est que lorsqu’il n’y aura plus de nouveaux cas, dans quelques semaines, que les résidents pourront être vaccinés. Le virologue Marc Van Ranst (photo archives), interrogé par la VRT, estimait que le cas de Houthulst confirme que l’option des autorités belges de faire d’abord vacciner les résidents de maisons de repos et soins est la bonne option.

Les plus consultés