D’après Wouter Beke, les vaccinations pourront se poursuivre dans 13 grands hôpitaux flamands

Le personnel des services d'urgence et des unités de soins intensifs de 13 grands hôpitaux servant de hub logistique sera vacciné dans les deux prochaines semaines. C'est ce qu'a déclaré le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V), mercredi dans les journaux de la VRT et de la VTM. Mardi, la vaccination du personnel hospitalier qui venait de commencer a été interrompue parce que le fabricant Pfizer n'était plus en mesure de livrer autant de vaccins que prévu.

L'Agence flamande pour les Soins et la Santé (Agentschap Zorg en Gezondheid) a reçu mardi un message de l'agence fédérale des médicaments FAGG selon lequel Pfizer fournira moins de vaccins que prévu la semaine prochaine. En conséquence, la vaccination du personnel hospitalier, qui venait de commencer, a dû être immédiatement suspendue. 

"Pour la deuxième semaine consécutive, Pfizer a annoncé qu'il sera en mesure de livrer moins de doses que prévu. C'est une énorme déception pour les gens sur le terrain, mais aussi une grande frustration pour nous", a déclaré le ministre Beke au journal télévisé de la VRT.

De son côté, VTM annonce le chiffre 11 600 vaccins de moins que prévu. Selon le ministre Beke, il a donc été convenu de réviser le calendrier de vaccination dans une mesure limitée et de vacciner tout le personnel hospitalier plutôt dans les deux prochaines semaines.

Une action contre Pfizer est-elle envisageable ?

Le planning exact sera discuté plus en détail avec les hôpitaux mercredi après-midi. L'intention est de se concentrer sur le personnel des services d'urgence et des unités de soins intensifs dans les 13 hôpitaux servant de hub logistique. Il s'agit des hôpitaux où les vaccins sont stockés et distribués.

Les vaccinations en cours et prévues dans les maisons de repos ne seraient pas compromises. "La semaine prochaine, 40 000 vaccins seront fournis et la semaine suivante, 60 000. Ainsi, nous pourrons vacciner tout le monde dans les centres d'hébergement d'ici la fin du mois de janvier", explique encore Wouter Beke.

Dans l'intervalle, l'Italie a annoncé une action en justice contre Pfizer. La Flandre envisage-t-elle de faire de même ? "La Belgique, en tant qu'État membre, a acheté ces vaccins conjointement avec l'UE. Il n'appartient donc pas à la Flandre d'intenter une action en justice. Mais le message adressé à Pfizer est qu'il faut renforcer la sécurité de l'approvisionnement", a déclaré le ministre du CD&V à VTM.

Les plus consultés