Levée de quarantaine pour les familles des enfants testés négatifs à Edegem

Après une série de tests menés auprès de 500 élèves de l'école élémentaire OLFA Elsdonk à Edegem, le bilan est à présent connu : deux nouvelles contaminations au variant britannique du coronavirus très contagieux ont été constatées. Une contamination par une autre variante a également été détectée chez un enfant en bas âge. Mardi soir, le bourgmestre Koen Metsu (N-VA) a annoncé un assouplissement pour les enfants qui ont été testés négatifs.

À Edegem et Kontich, en province d’Anvers, des milliers de personnes sont en quarantaine depuis dimanche soir, après que la variante britannique du coronavirus ait été détectée dans deux écoles. Mais à présent, un assouplissement des mesures de quarantaine peut intervenir.

Après les tests effectués sur de plus de 500 élèves de l'école primaire d'Edegem, deux autres enfants se sont révélés être infectés par la variante très contagieuse du coronavirus. Elle concerne les élèves de l'école primaire, de différentes classes. Les parents des élèves infectés ont été informés.

"Si votre enfant a été testé négatif lundi et que les résultats sont maintenant connus, les autres membres de la famille peuvent sortir de la quarantaine dès demain", a déclaré le bourgmestre Koen Metsu (N-VA) dans "Het Journaal" (VRT).
"L'enfant lui-même sera à nouveau testé le jeudi après-midi ou le soir. Si le deuxième test s'avère également négatif, l'enfant lui-même sera sorti de la quarantaine", a encore déclaré Koen Metsu. Par contre, les enfants qui n'ont pas encore été testés hier resteront en quarantaine jusqu'à lundi prochain.
Mardi soir, les parents ont reçu une lettre de la commission scolaire et du conseil communal.

À Kontich, la décision a été prise de fermer une école après la contamination par la souche britannique. Là-bas, des tests ont été effectué mardi, mais nous attendons encore les résultats.

Les plus consultés