Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

"Des fluctuations dans la livraison des vaccins pourraient aussi avoir lieu dans un sens positif à l'avenir"

On a appris mardi soir que la vaccination du personnel hospitalier serait interrompue pour le moment car l'entreprise Pfizer ne peut fournir suffisamment de doses de son vaccin. La firme pharmaceutique a réagi ce matin en promettant un retour au calendrier initial voire plus, dès février. 

La firme Pfizer a déclaré ce mercredi matin, en faisant référence à l'augmentation des capacités de production promise précédemment. "Nous espérons pouvoir revenir au calendrier initial de livraison à partir de février et livrer des doses supplémentaires même après cela. Nous comprenons la réaction de tous ceux qui voudraient se faire vacciner le plus rapidement possible, mais nous vivons une période exceptionnelle".

Des changements à l'avenir, également dans un sens positif

Pfizer déclare que son entreprise travaille dur pour délivrer plus de doses cette année que les 1,3 milliard prévues à l'origine. Le producteur veut passer à 2 milliards de doses. D'où l'augmentation de la capacité de production. 

Pfizer ajoute : "Cela nous permettra de répondre aux nouvelles demandes de l'UE et d'autres pays et nous permettra de livrer plus de doses à partir du deuxième trimestre 2021". Par deuxième trimestre, il faut comprendre le début du mois d'avril.

Pfizer a révélé la semaine dernière que l'augmentation de la capacité de production aurait un impact temporaire sur le nombre de doses de vaccins livrées aux pays européens. "Il est important de souligner que l'attribution des doses à la Belgique et aux autres pays de l'UE respecte le principe d'équité convenu avec la Commission européenne", a déclaré la firme. "Il pourrait y avoir plus de fluctuations à l'avenir, également dans un sens positif".

Les plus consultés