Yorick Jansens

Quatre écoles ferment à Saint-Trond et plusieurs maisons de repos interdisent les visites

Une quatrième école primaire a dû fermer ses portes dans la commune limbourgeoise de Saint-Trond, dix enseignants étant en quarantaine à De Letterfant. Mercredi, tous les élèves et le personnel de l’école Schuttershof ont été testés et il s’est avéré qu’environ 16% d’entre eux étaient contaminés. La bourgmestre Veerle Heeren a également précisé que les écoles Momentum et Villa De Raam resteront fermées en raison des contaminations au coronavirus constatées au sein du personnel. Entretemps, quatre centres de repos et de soins de Saint-Trond interdisent momentanément les visites, pour y éviter l’intrusion du virus.

L’école primaire De Letterfant est déjà la quatrième à Saint-Trond quoi doit fermer ses portes pendant plusieurs jours, en raison de la quarantaine de dix enseignants. L’établissement n’a ainsi plus assez d’enseignants pour assurer les cours. Les élèves auront cours pendant dix jours à distance, via une plateforme numérique. La section maternelle reste par contre ouverte. 

Mardi soir, l’école primaire Schuttershof avait déjà fermé, mercredi soir c’était aussi au tour de l’école maternelle et primaire Momentum et Villa De Raam. Ce jeudi, 250 élèves et 50 membres du personnel devaient être testés, dans un centre sportif réaménagé spécialement à cet effet. 

Mercredi, tous les élèves et enseignants du Schuttershof avaient été testés. Les premiers résultats indiquent que 54 personnes ont contracté le coronavirus, tandis que 252 autres ont testé négatif. "C’est trop", estime la bourgmestre Veerle Heeren. "Il y avait aussi des contaminations dans deux autres écoles. Nous avons donc dû prendre des mesures". 

Le biostatisticien Geert Molenberghs estime qu’il faut tester rapidement. "Nous devons tester la communauté autour de l’école. Il est bon de tester dans un environnement large autour de l’école, mais ce sont les personnes sur le terrain qui doivent décider jusqu’où aller".

Visites interdites dans des maisons de repos

Le nombre de contaminations augmentant rapidement à Saint-Trond, quatre maisons de repos et soins ont déjà interdit momentanément les visites aux résidents. Il s’agit du Serrenhof Orelia, du Home Elizabeth et de la résidence Den Akker, et du Triamant Haspengouw à Velm. 

D’autres maisons de repos et soins pourraient leur emboiter le pas ou limiter les visites. "L’administration communale et la zone de première ligne nous demandent d’être très prudents dans les maisons de repos de Saint-Trond avec les visites de personnes externes", indique Maartje Wils du centre Triamant Haspengouw. "Nous avons décidé d’interdire les visites à l’heure actuelle, parce que nous entamerons le 28 janvier le deuxième tour de vaccinations des résidents contre le coronavirus. Nous voulons donc éviter un foyer de contaminations". 

Le centre de repos et soins Serrenhof Orelia suit cet exemple. "Nous regrettons vraiment pour les résidents, mais nous voulons éviter tout risque et offrir un avenir plus rose à nos habitants", indiquait la directrice Ann Roosens. La première vaccination avait lieu ce jeudi dans cette maison de repos limbourgeoise.

Les plus consultés