Magda Dullaert

Une affaire de disparition résolue après 30 ans grâce à la découverte de restes humains dans un canal

La police a pu résoudre une affaire de disparition vieille de 30 ans grâce à la découverte d’une épave de voiture dans le canal Damse Vaart à Bruges. Dimanche, l'épave a été repêchée, contenant des restes humains et les effets personnels d'un habitant de Bruges.

Dimanche, un passant a aperçu le contour d'une voiture sous la surface de l'eau du Damse Vaart à Bruges. L'eau du canal avait été abaissée pour éviter les risques d'inondation. Un service de remorquage a ramené l'épave à la surface. On s’est rapidement aperçu que la voiture était restée sous l'eau durant de nombreuses années. Un morceau de plaque d'immatriculation a été retrouvé lors de la première enquête.

La cellule des personnes disparues a fait le lien avec un dossier de disparition datant d'il y a 30 ans. Au cours de l'été 1990, un homme de 38 ans originaire de Bruges avait disparu. Il avait été vu pour la dernière fois dans une voiture de la même marque et du même type que celle qui a été retrouvée dans le Damse Vaart dimanche. Pour Alain Remue, le commissaire le commissaire de la cellule personnes disparues pensait que "le morceau de plaque d'immatriculation pourrait correspondre à la plaque d'immatriculation du véhicule du disparu".

Un morceau de plaque d'immatriculation et une carte d'identité

L'épave a été méticuleusement examinée par l'équipe d'identification des victimes, la protection civile et le laboratoire de la police judiciaire fédérale. Alain Remue : "Nous avons retrouvé des restes humains et aussi des objets personnels appartenant au disparu, notamment sa carte d'identité.

L'enquête se poursuit mais il y a suffisamment d'éléments pour penser qu'il s'agit bien du disparu de Bruges. La police a informé sa famille. Pour l'instant, on ne sait toujours pas comment ce Brugeois s'est retrouvé à l'époque dans le Damse Vaart.
 

Magda Dullaert

Les plus consultés