Vacciné avant les autres, le bourgmestre de Waasmunster se défend

Alors que la campagne de vaccination générale n’avait pas encore commencé, le bourgmestre, le président du CPAS et une conseillère communale de Waasmunster (Flandre orientale) ont déjà été pu être vaccinés. Certains habitants de la commune sont perplexes. Mais le bourgmestre a une explication : "Il a cru bien faire".

Les trois mandataires politiques font partie du conseil d'administration d’une maison de repos et de soins et ont pu recevoir leur dose lorsqu'on a commencé à vacciner dans ce centre. Il s’agissait d’un surplus de vaccins. 

Au départ, ils avaient indiqué qu'ils attendraient leur tour, mais lorsqu'il s'est avéré qu'il restait des vaccins, les trois mandataires ont quand même décidé de le faire. 

"C'était peut-être une mauvaise évaluation", a déclaré le bourgmestre Jurgen Bauwens (CD&V) sur Radio 2 Oost-Vlaanderen. "J'ai fait ce que je pensais être juste, mais apparemment, ça a mal tourné. En tout cas, je tiens à présenter mes excuses auprès de tous ceux que cela a dérangé".

Les plus consultés