Les hôpitaux flamands ne pourront donner de premier vaccin à leur personnel la semaine prochaine

Les hôpitaux flamands ne pourront pas administrer de nouvelles vaccinations à leur personnel de santé la semaine prochaine, a fait savoir ce vendredi la coupole de soins du nord du pays, Zorgnet-Icuro. Elle dénonce cette situation.

Les hôpitaux ont été informés jeudi soir via une lettre de l’Agence flamande des Soins et de la Santé qu'ils ne pourront pas administrer de première dose de vaccin à leurs médecins et à leurs aides-soignants pendant la semaine à venir. Aucun vaccin ne leur sera en effet livré à cet effet.

L’Agence fixe chaque semaine un quota de vaccins par hôpital. Seuls les membres du personnel qui ont déjà reçu la première dose de vaccin il y a trois semaines recevront la seconde dose à partir de lundi.

"Ce n'est pas la première fois ces dernières semaines que des promesses ne sont pas respectées", a regretté la coupole de soins flamande. "Cela fait déjà une année entière que ces personnes sont en première ligne. À maintes reprises, des choses ont été promises puis retirées. C'est très démotivant pour les personnes qui s'occupent des patients Covid chaque jour", a déploré la directrice générale de Zorgnet-Icuro, Margot Cloet (photo).

Elle souligne également que, dans l'intervalle, des annonces ont été faites pour la vaccination d'autres groupes cibles dans les centres de vaccination. "Les contradictions dans la stratégie de vaccination s'accumulent. Il avait été convenu que les employés des hôpitaux qui sont en contact direct avec les patients Covid ont la priorité", selon elle.

L'organisation demande que tous les vaccins disponibles soient distribués en priorité au personnel hospitalier dans les semaines à venir. Zorgnet-Icuro demande également plus de transparence et de clarté de la part des fournisseurs de vaccins sur leurs livraisons.

Les plus consultés