Yorick Jansens

La neige cause des perturbations sur les routes : 200 km de ralentissement en Flandre

Les températures glaciales de la nuit dernière, combinées à certains endroits à quelques centimètres de neige fraîche, ont rendu certaines routes dangereusement glissantes. Cela s'est également fait sentir à l'heure de pointe du matin, qui était difficile : le porte-parole du centre flamand du trafic a enregistré jusqu'à 200 kilomètres de ralentissement. "Ce qui est exceptionnel en cette période de coronavirus", a-t-il déclaré.

La nuit dernière, jusqu’à 3 cm de neige fraîche sont tombés sur certaines régions du pays. Pour tous ceux qui aiment ça, cette neige est synonyme de plaisir supplémentaire, mais quand on doit prendre la route, il faut redoubler de prudence.

L'Institut Royal Météorologique (RMI) a émis un avertissement de glissance dans tout le pays (code jaune), soit pour prévisions de 1 à 5 cm de neige fraîche en 6 heures, ou 5 à 10 cm de neige fraîche en 24 heures, ou du verglas (très) localisé, ou encore des plaques de givre ou de glace.

Les services de déneigement ont été très actifs sur les routes régionales et les autoroutes : elles sont quasiment toutes déneigées. 1.300 tonnes de sel ont été utilisées. En raison de l'eau de fonte du sous-sol froid, il y a un risque de formation de plaques de glace, notamment sur la voie de gauche de l'autoroute, sur les tabliers de pont et sur les bretelles d'accès et de sortie des autoroutes.

Ces conditions hivernales ont entraîné de nombreux embarras de circulation lors de l'heure de pointe sur les routes du nord du pays lundi matin. Vers 8h00, 200 kilomètres de ralentissement ont été constatés sur les autoroutes flamandes. "C'est beaucoup en ces temps de crise sanitaire", a indiqué le porte-parole du centre flamand du trafic (Vlaams Verkeerscentrum), Peter Bruyninckx. Il n'y a pratiquement pas eu d'accidents, a-t-il toutefois précisé.

"C'était une heure de pointe difficile en raison des conditions hivernales", selon Peter Bruyninckx. "En Flandre, il n'y avait pas tant d'embouteillages, mais il y avait des ralentissements à cause des chutes de neige et des routes glissantes".
Le porte-parole du centre flamand du trafic explique que les conducteurs se sont bien adaptés aux conditions hivernales et que presque aucun accident n'a été constaté.

Le trafic est plus fluide depuis la fin de l'heure de pointe. Les autoroutes du nord du pays sont praticables, mais Peter Bruyninckx appelle les conducteurs à la plus grande vigilance.

HANS PUT

Les plus consultés