Des archéologues découvrent un four à briques médiéval à Alost

Des archéologues ont mis au jour à Alost (Flandre orientale) une partie du pont qui devait enjamber un canal de fortification présent au Moyen-Age, mais aussi un four qui a servi à cuire les briques du mur d’enceinte de la ville. "Grâce à ces découvertes effectuées près de la place de l'Esplanade, nous allons avoir un meilleur aperçu de la ligne de défense de la cité à l'époque", a indiqué l'échevin du Patrimoine, Karim Van Overmeire.

A la demande de la ville d’Alost, des fouilles archéologiques sont menées depuis le mois d’août autour de la place de l’Esplanade. La plupart des vestiges mis au jour remontent au Moyen Age tardif. "Mais il y a aussi des vestiges de l'époque romaine et des premiers siècles du Moyen-Age. Cela prouve que l'endroit était déjà habité, probablement pour son aspect relativement sec, entre la rivière Siesegem et la Dendre", a indiqué l'administration communale.

A hauteur du carrefour entre l'Esplanadeplein, la Kattestraat et la Vrijheidstraat, se trouvait jadis une porte fortifiée, la Kattestraatpoort, d'où partait un pont qui devait permettre de franchir le canal.

"Les éléments du pont retrouvés permettent d'établir que le cœur de la structure était composé de briques alors que son revêtement était plutôt constitué de pierres blanches. Il aurait été construit au 15e siècle. Il n'y a plus de traces de ponts plus anciens, construits en bois", précisent les archéologues.

Ceux-ci ont retrouvé au carrefour avec la Stationsstraat un four à briques, datant probablement de la période allant du 14e au 16e siècles, ce qui laisse entendre que les pierres qui ont servi à construire le pont de la Kattestraatpoort étaient cuites à cet endroit.

Les plus consultés