La pandémie fait chuter de 62% le nombre de voyageurs De Lijn

D’après les chiffres communiqués communiqués lundi par la ministre flamande de la Mobilité Lydia Peeters (Open VLD), en réponse à une question écrite de la parlementaire Open VLD Stephanie D'Hose, la société flamande de transports publics De Lijn a transporté l'an dernier, sur la période de mars à décembre, 62% de voyageurs en moins que durant les mêmes mois de l'année précédente. Des chiffres qui révèlent que la crise liée à la pandémie de Covid-19 a eu un impact sévère sur les transports en commun. 

Le confinement et la généralisation du télétravail ont fait chuter le nombre de voyageurs. De mars à décembre 2020, une moyenne de 7.755.133 voyageurs par mois a été enregistrée chez De Lijn, contre 20.572.722 sur la même période en 2019.

Il s'agit d'une "bonne indication" de la tendance, mais pas de chiffres exhaustifs, note la ministre, puisqu'ils ne tiennent pas compte des voyageurs qui ne valident pas leur titre de transport. 

Boom du vélo

Le même constat peut être fait en ce qui concerne le trafic routier: sur les autoroutes, les files ont été réduites de 90% durant le confinement lié à la première vague de la pandémie. Plus tard dans l'année, les chiffres sont restés sensiblement en-dessous de la "normale" de 2019.

On notera également que la pandémie a parallèlement créé un boom de l'utilisation de vélos.

Les plus consultés