Les classiques cyclistes du début de saison se dérouleront sans public

L'édition 2021 du Tour des Flandres prévue le 4 avril prochain se déroulera à huis clos à cause de la pandémie de coronavirus, a confirmé mercredi Carina Van Cauter, la gouverneure de Flandre Orientale, lors d'une conférence de presse à Ninove. Elle a annoncé une série de mesures pour les courses cyclistes organisées dans sa province. Celles-ci valent jusqu'au 5 avril, au lendemain du 'Ronde' donc.

Ainsi, le public sera interdit dans les zones de départ et d'arrivée, les monts et les zones pavées. Le port d'un masque sera obligatoire pour tous ceux qui devront bouger le long du parcours. Les activités périphériques sont interdites, tout comme l'utilisation de drones.

L'édition 2020 qui avait été reportée au 18 octobre à cause du coronavirus s'était également tenue sans public.

Le Circuit Het Nieuwsblad, qui marque le début de la saison cycliste en Belgique le 27 février, devra également se dérouler à huis clos tout comme la Nokere Koerse (17 mars).

"Malgré le fait que les chiffres du coronavirus vont dans la bonne direction, il n'est pas opportun de permettre que des événements tels que les courses cyclistes se déroulent avec du public", a expliqué Carina Van Cauter. "C'est pourquoi nous prenons des mesures pour ne pas autoriser les spectateurs à assister à des courses comme le Circuit Het Nieuwsblad, la Nokere Koerse et le Tour des Flandres.

"Les nombreux fans de cyclisme ont prouvé l'an passé que les courses peuvent être organisées en respectant les mesures. Lors du Tour des Flandres 2020, il n'y a eu pratiquement aucune infraction", a ajouté la gouverneure. "Aujourd'hui, le calendrier cycliste a repris, en partie grâce au bon comportement des fans, mais malheureusement le virus n'est pas encore parti. La course devra à nouveau être organisée et vécue autrement."

Attention au P.V. de 250 euros

Les mesures resteront en vigueur jusqu'au 5 avril, au lendemain du Tour des Flandres, donc. "Jusqu'au 5 avril, il est interdit d'organiser des activités périphériques ou des activités commerciales supplémentaires à l'occasion des courses cyclistes", détaille Carina Van Cauter. "Nous interdisons également le public au départ, à l'arrivée, dans les monts et dans les zones pavées. Le port du masque est obligatoire sur le parcours une heure avant et une heure après le passage des courses et nous mettons en place également une interdiction d'utilisation des drones. 

La police contrôlera de manière stricte ces mesures et verbalisera si nécessaire. Une infraction coûtera au moins 250 euros. Toutes ces mesures seront communiquées à plusieurs reprises par différents canaux. C'est dommage, mais le fan de cyclisme doit vivre ces courses en Flandre Orientale de chez lui. Regardez-les à la maison et évitez les P.V.", a conclu Van Caute

Les plus consultés