Chargement lecteur vidéo ...

Un jeune homme de 18 ans sauve un chien tombé dans un lac gelé au Bois de la Cambre

Arno Verdoodt, un jeune hockeyeur de 18 ans, a fait preuve d’un impressionnant courage vendredi dernier en secourant un chien tombé dans un lac gelé du Bois de la Cambre. Durant le sauvetage, le jeune homme est lui-même tombé à l’eau, mais est malgré tout parvenu à en ressortir et à secourir le chien. 

Arno faisait un jogging dans le grand parc bruxellois lorsqu’il a remarqué l’agitation d’un groupe de personnes au bord du lac. Il a alors aperçu le chien en train de se débattre dans l’eau glacée. "Les gens avaient déjà appelé les pompiers, mais j’ai compris que l’animal n’allait plus tenir très longtemps. J’ai donc décidé de le secourir", raconte le jeune hockeyeur.

Ce dernier a alors retiré une partie de ses vêtements et a commencé par tester l’épaisseur de la glace. "Les gens présents m’ont tous déconseillé de m’y risquer, seule une personne m’y a encouragé. J’ai glissé vers le chien, mais une fois atteint je suis moi-même passé à travers la glace. C’était tout près de la fontaine, et la glace y était moins épaisse que sur la rive", poursuit Arno.

Le jeune homme est parvenu à agripper le chien et à le hisser sur la glace. Lui-même a ensuite réussi à sortir de l’eau, et à rejoindre le bord en se glissant sur le ventre. "Personne ne me l’a jamais appris, mais je savais qu’il fallait que je répartisse mon poids sur la glace, et ça a marché", témoigne-t-il encore. 

Une belle récompense

Sur la rive, les promeneurs l’ont accueilli par de chaleureux applaudissements et lui ont fourni un manteau, une écharpe et un pantalon pour le réchauffer en attendant les pompiers.

Le chien Reggie a pu retrouver ses maîtres, un couple anglophone qui a depuis récompensé le jeune héros en lui versant une belle somme d’argent. "Si ça devait se reproduire, je referais certainement la même chose. J’ai moi-même un chien, et ça a certainement jouer un rôle dans le fait que je n’ai pas hésité à sauver l’animal en péril", conclut Arno. 

Les plus consultés