Nicolas Maeterlinck

Le littoral se prépare à un week-end chargé et déploie plus de policiers

La Côte se prépare à un week-end de forte affluence, à l’annonce de températures printanières. Plusieurs cités balnéaires vont déployer des stewards et policiers supplémentaires pour éviter une fréquentation trop importante par des touristes d’un jour. D’autre part, le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé a annoncé des contrôles renforcés à la frontière, en raison d’une flambée du variant britannique à Dunkerque.

En raison de la météo printanière annoncée pour le week-end, la Côte s'attend à recevoir beaucoup de visiteurs ce dernier week-end des vacances scolaires de Carnaval. Plusieurs villes se préparent à gérer les foules en cette période coronavirus.

Ainsi à Ostende, des stewards sensibiliseront et gèreront le public durant le week-end. La police d'Ostende suivra aussi la situation par caméras et interviendra si nécessaire. "S'il y a trop de monde au même endroit, nous pourrons fermer certaines rues. Je demande aux gens de trouver un endroit plus calme s'ils voient qu'il y a trop de monde quelque part", a déclaré le bourgmestre Bart Tommelein.

Knokke-Heist prévoit aussi une forte fréquentation et va déployer des policiers et stewards supplémentaires. "Nous avons beaucoup de gens qui viennent dans leur résidence secondaire et avec le beau temps, nous attendons beaucoup de touristes d'un jour. Nous conseillons aux gens de consulter le baromètre d'affluence", explique le premier échevin Piet De Groote. "Si nécessaire, nous pourrons orienter les gens vers d'autres localités de la commune via des panneaux digitaux".

Blankenberge s'attend également à beaucoup de visiteurs. Certaines rues principales pourraient être fermées si l’affluence y est trop grande.

De son côté, la SNCB annonce tenir 10 trains supplémentaires en stand-by, tant samedi que dimanche, pour les mettre en service rapidement si l'affluence vers et au retour de la Côte devenait trop grande.  

Consultez ici le baromètre de fréquentation au littoral. 

Flambée du variant britannique : contrôles frontaliers renforcés

Les contrôles à la frontière française seront renforcés en Flandre occidentale, a annoncé ce vendredi le gouverneur de la province Carl Decaluwé (photo), en raison de la flambée de variant britannique du coronavirus observée dans la commune portuaire française de Dunkerque. Les autorités craignent une contagion sur le territoire belge.

"Les gens doivent être transférés dans d'autres hôpitaux car tout est plein", indique Decaluwé, qui a demandé des agents supplémentaires pour filtrer le trafic entrant. Les vérifications des déplacements sont aussi en augmentation de l'autre côté de la frontière. Le gouverneur a par ailleurs pris contact avec la préfecture française à ce propos. "Il y a beaucoup de mobilité pendulaire et on ne peut pas faire grand-chose à ce sujet. En revanche, nous constatons que nombreux sont ceux qui traversent encore la frontière pour acheter des cigarettes ou simplement se promener. Avec le beau temps des prochains jours, ces contrôles seront véritablement nécessaires."

La zone de police locale de la Côte ouest avait déjà rappelé en début de semaine que seul un motif impérieux permet de traverser la frontière. "Nous voulons absolument éviter une situation comme celle de Dunkerque (...) cela peut aller très vite. Nous devons être prudents", a conclu Carl Decaluwé.

Les plus consultés