L’aménagement du premier rond-point "turbo" a débuté à Gand

Les travaux de ce qui doit devenir le premier rond-point "turbo" de Belgique ont débuté ce lundi à un croisement traditionnellement chargé à Oostakker, au nord de Gand, en Flandre orientale. La nouvelle infrastructure devrait permettre de fluidifier la circulation de la zone portuaire du ring gantois. En heures de pointe, jusqu'à 6.000 véhicules par heure passent par ce croisement des John F. Kennedylaan et Dwight Eisenhowerlaan, causant de longues files.

Le rond-point turbo est un sens giratoire classique, avec trois bandes de circulation et des feux de signalisation intelligents. L'usager peut envisager sa sortie avant même de monter sur le rond-point.

"Cela va rendre le trafic plus sûr et plus fluide", a commenté la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters. Le réaménagement de ce carrefour nécessitera un budget de 30 millions d'euros et durera plus d'un an. La fin du chantier est prévue pour l'été 2022.

La journée de ce lundi marquait par ailleurs le début d'une vaste rénovation du réseau routier dans la région portuaire de Gand. A partir de 2023, quatorze autres échangeurs doivent être revus sur le R4 Ouest et Est (West en Oost), pour un budget approchant les 750 millions d'euros.

Les plus consultés