Belga

Nouvelle demande d’ouvrir une partie du Domaine royal de Laeken au public

Les partis de la majorité bruxelloise ont déposé une proposition de résolution demandant au gouvernement régional de "soumettre à la Donation royale la demande d'ouvrir une partie" du "Parc royal de Laeken" au public, ont annoncé les partis Ecolo, PS et DéFI, par voie de communiqué.

La demande revient régulièrement sur le tapis mais "aujourd'hui, pour la première fois, une large majorité de partis soumettent conjointement une proposition de résolution" en ce sens, indiquent ces partis. "On s'attend à ce que l'initiative bénéficie également d'un large soutien au sein de l'opposition".

L'idée est de répondre aux besoins en espaces verts des habitants de la zone du Canal, densément peuplée. Ces besoins ont encore été exacerbés par l'actuelle pandémie de Covid-19, qui limite les possibilités de déplacement et de rencontre.
Le Domaine royal de Laeken, appartient à l'Etat fédéral et à la Donation royale. Le Domaine et le château sont mis à disposition de la famille royale.

Le parc royal couvre 186 hectares. En dehors de l'ouverture annuelle des serres royales et d'une partie des jardins, il est fermé au public. Le texte invite le gouvernement bruxellois à demander à la Donation royale, propriétaire principal, d'ouvrir une partie du parc, comme elle l'a déjà fait pour le parc Duden et les Jardins du fleuriste.
 

Besoin d'espaces verts dans la zone du canal

Bien que la Région bruxelloise soit généralement bien pourvue en espaces verts, ceux-ci sont inégalement répartis sur le territoire et ne sont pas tous accessibles au public. Dans la zone du canal où vit une population plus pauvre, mais aussi plus jeune, le besoin d'espaces verts est important.

Compte tenu de sa situation centrale, l'ouverture partielle du parc de Laeken permettrait d'alléger immédiatement le besoin d'espace nature de proximité. Le parc serait également d'une grande utilité pour les visiteurs et les touristes à Bruxelles. Pour les partis de la majorité, il va sans dire que la vie privée de la famille royale doit être garantie, tout comme la protection de la faune et de la flore existantes.

Ce n'est pas la première fois qu'une proposition de résolution demande l'ouverture partielle du Parc Royal de Laeken, mais jusqu'ici, cette démarche était le fait de formations isolées (ndlr: les Verts et la N-VA).
Il y a trois ans, l'ex-président du parlement, Charles Picqué avait été chargé de prendre contact avec la Donation.

Selon celui-ci, il a ensuite fait rapport au parlement des éléments suivants: le domaine est aussi la réserve naturelle d'espèces ornithologiques, papillons et amphibiens rares en milieu urbain. Il existe une série de contraintes eu égard à la sécurité des lieux. Une ouverture partielle au public engendrerait des coûts de sécurisation élevés en regard par exemple de la nécessité de construire une nouvelle enceinte pour la partie restante occupée par le Roi et sa famille. La Ville de Bruxelles serait quant à elle aussi exposée à des frais de surveillance accrue alors que la zone offre déjà des alternatives de promenade.

Nicolas Lambert

Les plus consultés