Radio 2

Gand réagit aux rassemblements de mercredi soir : verre et musique amplifiée interdits

Ce mercredi soir, la police gantoise (photo) a fermé les accès à la Place Saint-Pierre alors qu'un millier de personnes s'y étaient rassemblées, pour danser, boire et faire la fête. De légers incidents ont eu lieu avec des groupes de jeunes. L’administration communale réagit en interdisant le verre à des endroits de grande affluence et en prohibant la musique amplifiée sur l’ensemble du territoire de Gand. "Je comprends que les jeunes en aient marre, mais s’ils se rassemblent en grand nombre cette crise durera encore plus longtemps", expliquait le bourgmestre gantois Mathias De Clercq. A Bruxelles aussi, la police va effectuer des contrôles supplémentaires.

La ville de Gand interdit, avec effet immédiat, les bouteilles de verre et tout autre verre à trois endroits très fréquentés : la place Saint-Pierre, la Graslei et la Korenlei situées le long de la Lys, et le quartier du canal De Coupure. La musique amplifiée électriquement est également prohibée à ces endroits, ainsi que dans le reste de la ville.

Gand a connu ces derniers jours divers incidents impliquant des groupes de personnes qui ne respectaient pas les règles sanitaires. Ce mercredi soir, un millier de jeunes ont fait la fête sur la Place Saint-Pierre. La police a dû fermer l’accès à la place. La plupart des jeunes gens ont pu s’enfuir, mais 29 d’entre eux ont écopé d’une amende corona.

La ville renforce donc ses mesures de prévention. Le bourgmestre Mathias De Clercq (photo) demande aux citoyens, y compris aux plus jeunes, de poursuivre leurs efforts de prévention. "Nous en avons tous marre. Moi aussi. Mais si nous nous rassemblons et faisons la fête, la crise n’en sera que prolongée. Cela veut dire attendre encore plus longtemps la réouverture de l’horeca, et l’organisation de festivals … Evitez la foule, pour pouvoir savourer au plus vite la liberté".

Contrôles renforcés à Bruxelles

A la demande expresse des bourgmestres de Bruxelles et d’Ixelles, la zone de police Bruxelles capitale - Ixelles envoyait davantage d’agents ce jeudi dans les rues, pour contrôler le respect des mesures de prévention. Ces derniers jours, il y avait en effet trop de monde dans certains parcs et sur certaines places.

"Nous allons contrôler plus strictement le port du masque, la distanciation sociale et la bulle de 4 personnes à l’extérieur. Il faudra envoyer plus de personnel sur le terrain, dès ce jeudi. Les agents dialogueront avec les contrevenants, mais ceux qui se montrent indisciplinés recevront une amende", précisait la porte-parole de la police Ilse Van de Keere (photo).

Pas de contrôles renforcés à Louvain

Dans la ville universitaire de Louvain (Brabant flamand), de grands groupes d’étudiants se sont également rassemblés mercredi soir dans le parc pour savourer les températures printanières. En début de soirée, le bourgmestre Ridouani décidait de faire évacuer le parc, parce que la distanciation sociale ne pouvait plus y être respectée.

Ce jeudi, aucune mesure supplémentaire n’était prise pour éviter les rassemblements dans les parcs et sur les places de Louvain, annonçait le bourgmestre. "A Louvain, une interdiction de musique amplifiée est déjà d’application dans le domaine public, à moins de disposer d’une autorisation", précisait Ridouani (photo).

"En plus de cela, la situation n’est pas comparable à Gand, où de grosses fêtes ont été organisées. Notre police contrôle les places et parcs et intervient où c’est nécessaire. Nous prendrons des mesures adaptées, s’il le faut".

Les plus consultés