PINO MISURACA

Test Achats réclame le contrôle d'autres masques éventuellement nocifs pour la santé

"A partir du moment où le gouvernement prend la décision de retirer du marché des masques en raison de la présence de nanoparticules d'argent et de dioxyde de titane, nous nous posons sérieusement la question de savoir pourquoi cette décision devrait se limiter aux seuls masques de la marque Avrox, à l'exclusion d'autres masques contenant les mêmes substances", a réagi ce jeudi l’organisation Test Achats. Elle demande que les contrôles soient élargis et les normes durcies.

Selon l'organisation de défense des consommateurs, de nombreux autres masques contiennent en effet des nanoparticules d'argent, comme ceux "d'AS Adventure, ThinkPink, fruugo, Di,..." notamment. En juin 2020, Test Achats avait déjà alerté sur le fait que quatre masques en tissu réutilisables sur 10 ne répondaient pas à la norme, après avoir testé différents types de masques buccaux.

Test Achats demande donc au ministre de la Santé Frank Vandenbroucke "l'adoption de normes strictes sur les substances pouvant être contenues dans les masques vendus en Belgique, accompagnées d'informations vers les consommateurs sur la composition, le traitement" et la sécurité des masques.

L'organisation plaide pour des contrôles systématiques de la qualité des masques qui circulent sur le marché belge.

Les plus consultés