Jusqu'à 6 ans de prison pour des plantations de cannabis en Brabant flamand

Cinq hommes impliqués dans l'exploitation d'un laboratoire de kétamine aux Pays-Bas et des cultures de cannabis de plus de 700 plants à Aarschot et Montaigu-Zichem, dans le Brabant flamand, ont été condamnés jeudi par la cour d'appel de Bruxelles à des peines de prison comprises entre deux et six ans. Trois prévenus avaient notamment commandé assez de produits chimiques pour fabriquer 85 kg de kétamine, pour une valeur à la revente de deux millions d'euros.

L'enquête a démarré fin 2016 lorsque des firmes chimiques ont tout à coup reçu d'importantes commandes provenant d'entreprises inconnues. L'une de ces entreprises était enregistrée sous le faux nom d'un habitant d'Aarschot. Celui-ci commandait ces produits chimiques pour fabriquer de la kétamine dans un laboratoire clandestin mis sur pied à Grijpskerke, aux Pays-Bas.

Le laboratoire clandestin a été découvert en juin 2017 et deux suspects avaient été interpellés. Dans leurs déclarations à la police, tous deux citaient deux autres personnes, mais également l'exploitant d'un bar de strip-tease, qui jouait l'intermédiaire entre les Néerlandais et l’une des deux personnes.

L'enquête de terrain a mis les enquêteurs belges sur la piste des deux plantations de cannabis, l'une située dans un conteneur loué au nom de cette même personne et l'autre dans une villa dont l'usufruit était détenu par une société enregistrée au nom de l’autre personne.

La cour d'appel de Bruxelles a condamné la première personne à une peine de six ans de prison et l’autre à deux ans. L'exploitant du bar et deux autres suspects ont chacun écopé de trois ans d'emprisonnement. Un sixième suspect a été acquitté.

Les plus consultés