Yorick Jansens

Le Graspop Metal Meeting annulé cette année également

Le festival Graspop Metal Meeting (GMM), qui se déroule normalement chaque année en juin à Dessel (province d'Anvers), n'aura pas lieu en 2021 non plus, annoncent ses organisateurs ce vendredi. La 25e édition de l'événement musical avait été reportée l'année dernière à cause de la pandémie de coronavirus. Elle se tiendra donc en 2022, "pour avoir un jubilée digne de ce nom plutôt qu’une version édulcorée", indique l’organisation.

"Nous n'aurions rien souhaité de mieux que d'accueillir les fans de métal du monde entier à Dessel en juin, mais cela ne sera malheureusement pas possible. La sécurité des visiteurs, de l'équipe et des artistes est toujours notre plus grande préoccupation", a communiqué l'organisation du festival anversois. Elle fixe la 25e édition - après ce deuxième report - à la période du 16 au 19 juin 2022.

C’est le premier grand festival de musique belge qui décide d’annuler aussi son édition 2021. "Nous avons dû prendre une décision difficile", admettait Peter van Geel, organisateur du Graspop, au micro de Studio Brussel (VRT). "Une décision qui fait mal au cœur. Pas seulement pour moi, mais pour nos centaines de collaborateurs et des milliers d’amateurs de cette musique".

Chris Stessens

L’organisation a notamment pris sa décision après que le festival français Hell Fest, qui devait avoir lieu le même week-end que Graspop et qui présente partiellement les mêmes artistes à l’affiche, ait annoncé qu’il passait un an. "Il aurait alors été très difficile pour le Graspop de faire venir les artistes en Belgique. De nombreux groupes sont d’ailleurs prêts à attendre 2022. L’édition 2021 ne pourra donc pas avoir lieu, mais en 2022 nous en ferons une édition jubilée digne de ce nom. Elle durera quatre jours et sera mieux qu’une version édulcorée en 2021. Ce n’aurait pas été honnête".

Tous les billets déjà achetés pour cette année resteront valables pour l’an prochain. Les détenteurs de ces billets recevront bientôt un message de Ticketmaster. "Si les acheteurs ont une raison valable pour ne pas venir à la prochaine édition, nous étudierons la possibilité de leur rembourser les tickets", indique l’organisation du Graspop.

Cette dernière est en train d’étudier s’il y aurait une possibilité d’organiser tout de même quelque chose cet été. "Cela dépendra de l’évolution de la situation sanitaire ces prochaines semaines. Mais ce ne sera en tous cas pas les quatre jours auxquels nous sommes habitués".

Chris Stessens

Qu’en est-il des autres festivals de musique de l’été ?

Les organisaterurs de Tomorrowland (16-18 et 23-25 juillet) attendent la mi-mars avant de décider. Le gouvernement flamand a promis davantage de clarté pour le secteur d’ici le début du printemps.

L’organisation de Rock Werchter (1-4 juillet) attend également mi-mars pour se prononcer. Elle continue entretemps à préparer le long week-end planifié, tout en n’excluant pas d’autres options.

Le Pukkelpop limbourgeois (19-22 août) attend lui aussi davantage d’informations du gouvernement flamand. Il estime néanmoins disposer d’une marge supplémentaire étant donné sa date plus tardive. D’ici là, le programme de vaccination de la population devrait avoir déjà bien avancé, ce qui pourrait donner la possibilité au Pukkelpop (photo) d’avoir lieu cet été. C’est en tous cas ce qu’espèrent les organisateurs.

Concertphotographers.be

Les plus consultés