Au centre de recherche d’Alken, 400 personnes testeront un vaccin chinois

Le centre de recherche Anima à Alken, en province de Limbourg, va vacciner d’ici peu 400 sujets d'essai avec un vaccin chinois contre le coronavirus. C’est une première en Belgique, écrivent ce samedi plusieurs journaux flamands.

La société chinoise Clover Biopharmaceuticals Inc. est la première, et pour l'instant la seule, à avoir déposé une demande pour tester un vaccin en Belgique, indique l'Agence fédérale des médicaments (AFMPS), dont cette entreprise attend toujours un avis positif du comité d'éthique et l'approbation finale. Elle vise la seconde moitié du mois de mars pour commencer son essai clinique.

L'un des centres accrédités pour tester le vaccin chinois est l'institut de recherche médicale Anima Research Center à Alken, dans le Limbourg. "Nous prévoyons de commencer à l'inoculer à 300 ou 400 sujets en avril", explique le chercheur principal Erik Buntinx.

Une vaccination de la population générale avec un vaccin chinois en Belgique n'est cependant pas encore pour tout de suite, l'Europe n'en ayant pas (encore) donné l'autorisation.

Les plus consultés