La Belgique rentre avec 5 médailles de Torun: "Un résultat au-dessus des attentes"

Avec pas moins de cinq médailles, la délégation belge a réalisé son meilleur bilan dans un championnat d'Europe d'athlétisme en salle. Nafi Thiam et Noor Vidts ont décroché l'or et l'argent dans le pentathlon, Elise Vanderelst (photo) a gagné le 1.500 mètres, Thomas Carmoy a remporté le bronze à la hauteur et Isaac Kimeli l'argent sur 3.000 mètres. La Belgique termine ainsi à une belle quatrième place au classement des médailles.

L'objectif de Team Belgium de rentrer de Torun avec deux médailles est rempli. "Nous sommes bien au-dessus de nos attentes", s'est réjoui le chef de délégation Gery Follens dimanche soir dans une réaction à l’agence Belga. "C'est un résultat inespéré. Au classement des médailles, nous laissons derrière nous des pays comme l'Allemagne, l'Espagne et la France. Le 'flow' était présent dès jeudi, avec la qualification de Carmoy (photo). Un bon départ est si important. Après, nous avons continué sans relâche, malgré le fait que nous avions seize athlètes repêchés".

"Le bilan final est que plus de cinquante pour cent des athlètes se sont qualifiés pour le tour suivant. Cela engendre une grande publicité pour notre sport. Nous avons vu ici beaucoup de jeunes réussir de belles performances et c'est prometteur pour l'avenir. Ces athlètes ont pu apprendre à se connaître et ont passé quatre jours formidables. L'ambiance dans le groupe était excellente et cela a une influence sur nos prestations", concluait Gery Follens.

PCR

L’argent pour Kimeli

La cinquième médaille belge à Torun a été décrochée dimanche soir par Isaac Kimeli sur 3.000 mètres, dans un temps de 7:49.41, alors que Robin Hendrix a dû se contenter de la 12e et dernière place en 7:59.86. L’athlète de 26 ans originaire du Kenya, a décroché la médaille d’argent.

Le pensionnaire de l'Olympic Essenbeel Hal (OEH) a donc apporté une cinquième médaille historique à la Belgique, qui n'avait jamais atteint un tel total lors d'un Euro indoor. "C'est vraiment un sentiment fantastique de décrocher une médaille pour son pays", a déclaré Kimeli après l'arrivée. "Nous avons été stimulé par les premières médailles belges décrochées lors des jours précédents. Cela n'a fait qu'augmenter le désir d'en décrocher une de plus."

Le titre du 3.000 mètres est revenu au phénomène norvégien Jakob Ingebrigtsen. "Il est très difficile à battre. Il se porte en tête et imprime le tempo. Et puis vous sentez l'acide lactique arriver. Samedi, je l'ai battu au sprint (en séries). L'argent est déjà très beau", a ponctué Kimeli. Si Hendrix a terminé 12e, il a fait son travail tactique et n'est donc pas étranger à la médaille de son collègue. "Nous avions prévu d'imprimer un tempo confortable dès le début. Nous nous sommes mis à trois devant pour que personne ne puisse nous dépasser. Cela a parfaitement fonctionné, Isaac a ponctué le travail. Nous nous entraînons ensemble depuis très longtemps, je suis très fier de lui. C'est sa première médaille sur la piste et cela signifie beaucoup", a conclu Hendrix, toujours aux études et qui n'a donc "pas beaucoup de temps pour s'entraîner".

PCR

Les plus consultés