Rob Engelaar

Les données des utilisateurs belges des téléphones Sky ECC interceptées

La police a indiqué jeudi soir que les données des utilisateurs belges du réseau de téléphones cryptés Sky ECC ont été interceptées sur ordre d'un juge d'instruction français, dans le cadre d'une enquête internationale. Ces données feront désormais l'objet d'une enquête complémentaire en Belgique.

La police demande aux personnes et entreprises qui auraient utilisé les services de SKY ECC "à des fins légitimes" de le déclarer. "Les données collectées seront sécurisées après vérification par le juge d'instruction et ne feront plus l'objet d'une enquête policière plus approfondie. Ceci à des fins de protection de la vie privée", ajoute la police à la requête du parquet fédéral et du juge d'instruction.

Ces utilisateurs peuvent prendre contact avec les enquêteurs via le numéro gratuit 0800.30.300. Une opération de très grande ampleur a été menée mardi pour démanteler la société Sky ECC, une organisation qui fournit des téléphones cryptés partout dans le monde.

L'objectif de l'opération était également d'identifier les organisations criminelles qui se servent du logiciel de cryptage de Sky ECC. Jeudi, 17 des 28 suspects interpellés ont été placés sous mandat d'arrêt. Ils sont inculpés notamment d'appartenance à une organisation criminelle et de blanchiment d’argent. Le réseau est également visé par une procédure en France.

Le mandat d'arrêt à charge d'un avocat confirmé

La chambre du conseil d'Anvers a confirmé ce vendredi le mandat d'arrêt de l'un des deux avocats de 28 et 30 ans interpellés mercredi dans le cadre de la vaste opération antidrogue liée au réseau de téléphones cryptés Sky ECC. Il est soupçonné d'appartenir à une organisation criminelle.

La détention de l’avocat en question (photo) sera prolongée d'un mois. Selon son avocat, Me Luk Delbrouck, le suspect ne fera pas appel de la décision de la chambre du conseil.

Les plus consultés