Jonas Roosens

Des drones bientôt utilisés en Flandre pour étudier les comportements au volant et réduire les accidents

La ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters (Open VLD), met la dernière main à un plan innovant - MIA ou "Mobiliteit Innovatief Aanpakken" - qui devrait réduire considérablement le nombre de décès dus aux accident de la route. Les drones seront utilisés, entre autres, pour étudier le comportement des conducteurs. C’est une information du journal du dimanche De Zondag.

"Nous voulons étudier le comportement des conducteurs dans certains endroits. Cela devrait empêcher la création de nouveaux endroits dangereux, appelés "points noirs", explique Lydia Peeters.

Un premier site d'essai sera lancé à la mi-avril, dans le Limbourg (région de transport du Limbourg). Une deuxième suivra peu après en Flandre occidentale (région de transport Midwest).

Le ministre de la Mobilité n'y voit pas de problèmes en termes de respect de la vie privée. "Qui est au volant, ou ce que vous y faites, ne nous intéresse pas. Nous voulons étudier le comportement des conducteurs dans certaines situations. Cela évitera les accidents."
 

Les plus consultés