ISOPIX

Frank Vandenbroucke : "La réouverture des terrasses n’est pas à l’ordre du jour"

Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (SP.A) qualifie de "très inquiétants" les chiffres récents du coronavirus. "C'est plus qu'un signal d'alarme", a-t-il déclaré, ce mardi matin dans "De ochtend" (VRT). Il est rejoint par les virologues Steven Van Gucht et Marc Van Ranst. La tendance à la hausse se confirme, la moyenne est désormais de 2.844 nouvelles infections par jour, loin de l’objectif de 800 cas fixé par les autorités, et on compte 167 hospitalisations par jour, en hausse de 14% par rapport à la semaine précédente.

"Nous constatons une forte circulation du virus : ces derniers jours, on a détecté en moyenne plus de 2 800 infections par jour. C'est beaucoup et ce chiffre augmente relativement vite. Nous constatons également une forte augmentation des admissions à l'hôpital. Nos unités de soins intensifs commencent à se remplir, alors que le nombre de personnes aux soins intensifs pour d’autres infections que le coronavirus est encore inférieur à la normale. Les interventions et les traitements sont donc toujours reportés. Ce qui est très mauvais pour la santé publique", a déclaré Frank Vandenbroucke.

La réouverture des terrasses n’est absolument pas à l’ordre du jour
Frank Vandenbroucke (SP.A)

Frank Vandenbroucke souhaite que les mesures sur, par exemple, le télétravail, soient strictement respectées. Le ministre appelle chacun à travailler de chez soi à moins que ce ne soit pas possible. La réouverture des écoles après les vacances de Pâques implique une prudence plus grande qu'elle ne l'est pour le moment, a-t-il averti mardi sur les ondes de Radio 1.

"Si nous voulons rouvrir les écoles secondaires après les vacances de Pâques, nous devons être plus prudents aujourd'hui. Nous devrons remettre à l'ordre du jour un certain nombre de mesures. Sinon, nous n'y arriverons pas. Il est totalement hors de question de discuter de la réouverture des terrasses", déclare fermement le ministre. "Il faut arrêter de faire de fausses promesses aux gens. Annoncer des assouplissements c’est très sympathique, mais c'est juste pour tromper les gens".

La semaine dernière, le bourgmestre de Middelkerke Jean-Marie Dedecker (LDD), le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) ainsi que le ministre président flamand Jan Jambon (N-VA) avaient plaidé pour une réouverture des terrasses des cafés et des restaurants. "Personnellement, je n'aime pas l'idée que la restauration de plein air reste fermée pendant les vacances de Pâques. Cela mettrait une pression énorme sur les parcs et les villes", avait déclaré Bart De Wever, ce dimanche dans "De Zevende Dag".
 

Les plus consultés