AFP or licensors

L’Agence européenne des médicaments continue de faire confiance au vaccin AstraZeneca

"La situation actuelle, avec les inquiétudes concernant le vaccin d'AstraZeneca contre le coronavirus, n'est "pas inattendue", a souligné mardi après-midi Emer Cooke, la directrice de l'Agence européenne des médicaments (EMA), lors d'un point presse en ligne. La Belgique a décidé lundi de poursuivre la campagne de vaccination avec le vaccin AstraZeneca alors même que la plupart de ses voisins de l'Union européenne ont, eux, décidé de suspendre l'utilisation de ce vaccin.

Emer Cooke a tenté de rassurer, soulignant le travail d'évaluation de son agence, qui se prononcera ce jeudi sur les cas de thromboses qui ont poussé plusieurs États à interrompre leur utilisation du vaccin d'AstraZeneca. "Quand on vaccine des millions de gens, c'est inévitable d'avoir des incidents graves ou des maladies qui apparaissent après vaccination", a rappelé Emer Cooke face aux journalistes.

Comme l'EMA l'a cependant déjà souligné, elle estime entretemps qu'il reste bénéfique d'utiliser le vaccin AstraZeneca. L'apparition de caillots sanguins n'est a priori pas plus fréquente parmi les personnes vaccinées que parmi le reste de la population, des milliers de personnes souffrant de thromboses chaque année dans l'UE.
 

Plus d’annulations que d’habitude au centre de vaccination de Lommel

Au centre de vaccination de Lommel (Lommel), où est administré le vaccin AstraZeneca on a constaté, ce mardi, plus d'annulations que d'habitude. "Environ 8%, alors qu’en général on notait entre 1 et 2% d’annulation des personnes prévues", a confié à la VRT Maarten Mulkers, qui coordonne le centre de vaccination de Lommel et de Peer. 

A noter que parmi les annulations on comptait essentiellement des personnes jeunes alors que presque toutes les personnes inscrites de plus de 85 ans se sont présentées pour être vaccinées.

En Wallonie les centres de vaccination qui ont ouvert leurs portes lundi, y compris ceux qui utilisent majoritairement les vaccins AstraZeneca, ont connu peu de défections, a affirmé mardi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

 

Les plus consultés