Nicolas Maeterlinck

Un foyer de contamination au coronavirus parmi le personnel d’un abattoir à Kruisem

Une contamination au coronavirus a été constatée chez 68 des 200 employés d'un abattoir de volailles à Kruisem, signale cette commune de Flandre orientale lundi soir. La recherche de contacts a été lancée et des intérimaires ont été engagés pour assurer le fonctionnement de l'entreprise. L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) assure qu'il n'y a aucun danger pour la sécurité alimentaire.

L'entreprise accorde désormais une attention encore plus grande que d'habitude à l'hygiène et à la maintenance. Une salle à manger supplémentaire a été aménagée afin que les travailleurs puissent s'asseoir en conservant les distances les uns des autres pendant les pauses déjeuner. "Et nous demandons aux chauffeurs de rester dans leur camion", souligne le directeur Bruno Nollens.

En raison de l'absence d'un grand nombre de travailleurs, le fonctionnement de l'entreprise était menacé, avec des conséquences négatives pour le bien-être des animaux.

L'entreprise fera appel à du personnel intérimaire à partir de mardi dans la salle de découpe, où sont recensés presque toutes les infections et les contacts à haut risque.  Il y a deux fois moins de poulets abattus que d'habitude. 

L'entreprise souligne qu'il n'y a aucun danger pour la sécurité de la chaîne alimentaire. "Vous pouvez consommer les produits de cette entreprise sans problème", souligne l'inspecteur Lieven Vandemeulebroecke de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. 

Jeudi, les employés passeront un nouveau test et la commune examinera si d'autres mesures sont nécessaires.

 

 

Les plus consultés