Quelles sont les conséquences de la pollution aux métaux lourds de l’usine Umicore à Hoboken ?

Le gouvernement flamand va lancer une étude à grande échelle sur l'impact sur la santé des métaux lourds à Hoboken (Anvers), où est implantée l'usine de recyclage d’Umicore. D’après une enquête menée par le magazine d’investigation "Pano" de la VRT et le magazine Knack, le permis d'environnement délivré à l'usine de traitement des métaux lourds d'Umicore repose sur des connaissances scientifiques dépassées concernant les risques liés à la présence de plomb dans le sang. Car outre le plomb, les émissions des substances cancérigènes comme l'arsenic et le cadmium posent également des problèmes pour la santé.

Depuis une cinquantaine d'années, Hoboken fait l'objet de plaintes concernant les émissions de métaux lourds. En 1974, le magazine "Panorama" avait déjà réalisé un reportage à ce sujet après la morts de vaches dans un champ. Les habitants de Hoboken étaient très inquiets. Non seulement les animaux mais aussi les enfants sont tombés malades à cause des tonnes de plomb émises par l'usine. 

Aujourd'hui, heureusement, les vaches ne meurent plus dans les champs autour de l’usine. Et depuis 1978, un test sanguin est effectué tous les six mois sur les enfants de Hoboken afin de mesurer la quantité de plomb présente dans leur sang. Mais le cadmium et l'arsenic sont également préoccupants, car ces métaux lourds sont également cancérigènes.


"Dans le cadre d'une enquête sanitaire ponctuelle plus étendue à Hoboken, nous voulons mesurer d'autres paramètres chimiques - notamment l'arsenic et éventuellement le cadmium et d'autres substances - chez les jeunes de la région", explique le porte-parole de l'Agence pour les soins et la santé (AZG), Joris Moonens. "L'objectif est d'obtenir une compréhension plus globale de l'impact sur la santé des métaux lourds à Hoboken. Un groupe de travail technique est en train de le préparer. D'ici l'été, il devrait y avoir un plan de projets."

L’enquête menée par les journalistes de Pano et de Knack montre que l'Agence flamande pour l'environnement ne mesure nulle part en Flandre des concentrations d'arsenic aussi élevées qu'à Hoboken. La moyenne annuelle y est environ trois fois supérieure à la valeur cible européenne.

Le reportage complet de Pano "De kinderen van de rekening" est diffusé ce mercredi à 21h30 sur la Eén, VRT NU en vrtnws.be.

Les plus consultés