Chargement lecteur vidéo ...

Roger Raveel s’expose au Bozar dans le cadre d’une grande rétrospective

L'exposition "Roger Raveel: une rétrospective" s’ouvre ce jeudi au Bozar, à l'occasion du centenaire de la naissance d'un des plus importants artistes belges de l'après-guerre. Elle se tiendra jusqu'au 21 juillet. Il s'agira pour le public d'une découverte du langage visuel typique que Raveel a développé dans sa recherche radicale de "l'universel dans le quotidien". Ce mercredi déjà, le roi Philippe s’est rendu au musée pour y découvrir le travail de Raveel.

Le conservateur Franz Wilhelm Kaiser décrit Roger Raveel comme un peintre "fortement individualiste", car celui-ci n'a jamais quitté son village natal de Machelen-sur-Lys. "Un choix singulier à une époque où s'accélérait l'internationalisation du monde de l'art", explique Bozar dans son guide.

L'artiste trouvait ses sujets de prédilection dans sa famille, sa maison et son environnement immédiat. Cette approche radicale ne lui a cependant pas apporté une grande renommée internationale à l'époque. "La rétrospective vise à placer Raveel dans un cadre local, mais aussi international. C'est pourquoi tous les textes de l'exposition sont trilingues", ajoute M. Kaiser. 

Des bibliothèques flamandes au musée

"Vous devez vous demander pourquoi Raveel n'était pas connu au niveau international. C'est parce que son œuvre était presque exclusivement cachée dans les bibliothèques flamandes. L'art doit-il donc redevenir local ? Il nous fait réfléchir aux clichés".

L'exposition, qui présente plus de 150 pièces, est divisée par thèmes et jette un regard global sur l'individualité radicale de l'œuvre de Raveel à travers dix sujets spécifiques mis en évidence: "Autoportraits", "Étude sans personnage", "Intérieur et extérieur", "Rayures", "Modernité sur terre", "Plus près de la nature", "Le carré", "Le chariot", "Combinaisons" et "Déclarations monumentales".

Le parcours thématique montre également comment la quête de Raveel pour son propre réalisme se manifeste en différentes phases tout au long de son œuvre. Les autoportraits avec ou sans expression, le paysage rempli de poteaux et de murs en béton, les tableaux de nature spirituelle ou l'ajout d'objets et de miroirs dans sa peinture montrent la polyvalence du peintre. Mais en même temps, il n'a jamais abandonné sa vision quotidienne de la simple campagne. 

Activités et parcours

Dans le cadre de la rétrospective, diverses activités sont également prévues dans les semaines à venir pour marquer l'année anniversaire. Le jeudi 1er avril, Canvas (VRT) diffusera le documentaire "Wij, Roger Raveel". Le musée organisera des "parcours découvertes" pour les écoles, un colloque et une table ronde entre trois écrivains inspirés par Roger Raveel. 

Regardez ci-dessous une vidéo sur la visite du roi Philippe, reprenant quelques explications sur l'exposition :

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés