(c) Copyright 2020, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

Covid: le nombre d’hospitalisations et contaminations en hausse de près d’un tiers

Le nombre d'admissions à l'hôpital est en hausse de 27% avec une moyenne de 185 nouvelles hospitalisations entre le 12 et le 18 mars, en comparaison avec la semaine précédente. C’est ce qu’indique l'Institut Sciensano ce vendredi. Le nombre de personnes hospitalisées s'élève à 2.140, dont 543 patients traités en soins intensifs et 297 recevant une assistance respiratoire.

Ce jeudi, 207 personnes ont été admises à l’hôpital avec des symptômes de Covid, alors que 183 patients pouvaient quitter l’hôpital après traitement.

Le nombre de décès diminue par contre, heureusement. Entre le 9 et le 15 mars, près de 23 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit 11% de moins que la semaine précédente. Le bilan passe ainsi à 22.624 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Pendant la même période, 3.266 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées en moyenne chaque jour, ce qui représente une hausse de 34% par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de la crise, 822.801 cas de coronavirus ont été recensés. Le taux de positivité s'élève lui à 7%, contre 6,8% auparavant.

Toujours entre le 9 et le 15 mars, une moyenne de 49.100 tests ont été effectués quotidiennement, soit une hausse de 11% par rapport à la semaine précédente. Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus continue également d'augmenter, passant de 1,12 à 1,16 ce vendredi. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.

Enfin ce jeudi 18 mars quelque 864.841 personnes en Belgique avaient reçu un premier vaccin, et 409.408 avaient aussi reçu une seconde dose. En Flandre, un adulte sur 10 a déjà été vacciné au moins une fois.

"A ce rythme, il y aura 1.000 patients en soins intensifs le 10 avril"

Si les chiffres continuent à augmenter à ce rythme, nous atteindrons le seuil des 1.000 patients en soins intensifs le 10 avril, a déclaré le virologue Steven Van Gucht (photo) ce vendredi lors de la conférence de presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. "C'est un seuil sous lequel nous devons absolument rester pour garantir des soins de bonne qualité", a ajouté le virologue.

"Nous pourrions être au pied d'une nouvelle vague au vu des chiffres", a déclaré Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral francophone Covid-19. "Nous ne pouvons pas prédire l'évolution de la courbe ni quand nous atteindrons le sommet, mais nous pouvons encore transformer cela en vaguelette. Nous connaissons tous les mesures à suivre (distanciation, réduction des contacts sociaux, port du masque, télétravail.), si c'est le cas nous pouvons faire la différence", a-t-il ajouté.

Yves Van Laethem a aussi souligné que le variant anglais du virus est celui qui circule le plus, représentant 69% des souches circulantes, contre 5 à 6% pour le variant sud-africain et 2 à 3% pour le variant brésilien.

Danny Gys / Reporters

Les plus consultés